Cette œuvre est un travail collaboratif basé sur l'ouvrage de JBX. Les internautes ayant participé sont listés sur la page d'accueil du projet Reflets d'Acide.
Une subtilité n'est pas référencée ? N'hésitez pas à la signaler !

Affichage des références :

04. La Grotte de l'Herpès Ecorché

Chapitre 1 – Orbi...

Concernant le titre de l’épisode, l’herpès est une maladie virale qui se caractérise par des éruptions cutanées ; principalement sur les lèvres et les organes génitaux.

NARRATEUR :

Après la traversée héroïque du fleuve

TOUS :

HUMM HUMM !

NARRATEUR :

Zarakai, Enoriel, Zehirmann, Wrandrall et Trichelieu avancèrent dans les fourrés

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

qui ?

WRANDRALL :

je ne sais pas pour vous mais moi… j’ai chaud

On entendra Zehirmann tousser tout au long de l’épisode.

ZEHIRMANN :

Ah… et moi j’ai froid

ZARAKAÏ :

tiens moi j’ai faim

ENORIEL :

Ben moi j’ai soif

Dans le Donjon de Naheulbeuk, on a une même succession de réflexion sur le quotidien qui se termine aussi par une remarque complètement déconnectée (zeugme) : Moi j’ai faim, Moi j’ai soif, Moi je vais pisser…

TRICHELIEU :

Oh moi j’ai vomi

Shrek 2, quand l’âne harcèle Shrek pour savoir si « On est bientôt arrivé ». Si on remonte encore, c’est un classique des Schtroumpfs : quand ils voyagent, ils demandent en permanence « C’est encore loin Grand Schtroumpf ? ». Et tous les enfants dans une voiture posent cette question…

ZEHIRMANN :

Bon alors c’est encore loin ?

WRANDRALL :

non non…

ZEHIRMANN :

mmm ?

ZARAKAÏ :

on est bientôt arrivé alors ?

WRANDRALL :

ben… oui puisque j’ai dit non !

ENORIEL :

quoi non, c’est encore loin ?

WRANDRALL :

mais non !… j’ai répondu non à..

TRICHELIEU :

on doit être loin, alors hein ?

WRANDRALL :

OUI BORDEL ! ! ! Oui on est super loin, ça vous va comme ça ?

TRICHELIEU :

mais euh… quelle agressivité…

Quelques minutes… pour une grotte « super loin ».

NARRATEUR :

C’est au bout de trois minutes qu’ils atteignirent l’entrée d’une grotte…

WRANDRALL :

eh bien… nous y voilà !

ZARAKAÏ :

C’est la grotte de l’herpès écorché ça ?

Formolle au lieu de formelle…

WRANDRALL : [BEUH]

oui ! ma carte magique est formolle… regardez !

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

ah ouais ! elle indique notre position

ENORIEL : [voix aigüe « vous êtes ici »]

étonnant… ! … D’où qu’elle vient cette carte ?

WRANDRALL :

je l’ai depuis ma naissance…

ZEHIRMANN :

Ah bon ?

WRANDRALL :

elle appartenait à mon père…

ENORIEL :

vraiment… ?

WRANDRALL :

c’est un bijou de famille

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

intéressant ! Mmmm… .

ZARAKAÏ :

Eh ! Regardez un peu par ici :

ENORIEL :

quoi où ça ?

ZARAKAÏ :

ben là, là… ici… sur le sol !

ENORIEL :

Ah… ! désolé…

ZARAKAÏ :

eh ben…

Zehirmann tousse pour la première fois

ENORIEL :

je suis pas habitué à regarder à ta hauteur…

ZARAKAÏ :

Mmmm… il y a des morceaux de cadavres (hmmm), de la pourriture (hmmm), des vers grouillants (hmmm) et des champignons blancs…

WRANDRALL :

quelle horreur…

ZARAKAÏ :

non… avec ça, on peut se mijoter une bonne daube…

WRANDRALL :

… quelle horreur… !!!

ENORIEL :

eh regardez par ici …

TRICHELIEU :

où ?

ENORIEL :

là… là… ici à hauteur d’homme ! non, regarde plus haut…

TRICHELIEU :

hein ?

ENORIEL :

là tu regardes à mi-hauteur…

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

ah… ! désolé… un vieux réflexe…

ENORIEL :

mmmm… il y a un écriteau à l’entrée de la grotte qui nous dit :

NARRATEUR :

« cet accès est interdit - mort violente garantie »

ZEHIRMANN :

Hmmmm… je mettrais ce message sur ma porte d’entrée…

WRANDRALL :

oui… ça rime donc ça pue

La tour montparnasse infernale, avec les comiques Eric et Ramzy : « C’est un peu trop beaucoup calme… j’aime pas trop beaucoup ça ! ».
C’est aussi une référence à Astérix et Obélix : Mission Cléopatre, lorsque Numérobis (Jamel Debbouze), avant le bombardement du Caesar palace, lance « C’est trop calme … J’aime pas trop beaucoup ça … . J’préfère quand c’est un peu trop plus moins calme. »

ZARAKAÏ :

j’aime pas trop beaucoup ça non plus

ZEHIRMANN :

ouais… ça sent le souffre

WRANDRALL :

oui…

Trichelieu pense qu’on l’accuse d’avoir flatulé

TRICHELIEU :

c’est pas moi !

ZEHIRMANN :

non… c’est une expression

TRICHELIEU :

ah pardon…

ENORIEL :

ben non, ça sent vraiment le souffre !

ZEHIRMANN :

ah bon ?

WRANDRALL :

ah oui… maintenant que tu le dis…

Trichelieu s’enfonce !

TRICHELIEU :

mais c’est pas moi !

ZEHIRMANN :

… laisse tomber…

TRICHELIEU :

quoi donc ?

ENORIEL :

non c’est une expression

TRICHELIEU :

ah pardon

ZEHIRMANN :

non mais… sans blague… vous sentez le souffre, vous ?

ZARAKAÏ :

ah oui Alors !

TRICHELIEU :

je vous jure que c’est PAS MOI… !

TOUS :

TA GUEULE !

Souffre-douleur…

TRICHELIEU :

… je ne suis qu’un souffre-douleur ici…

TOUS :

mais non !

Souffrir

TRICHELIEU :

vous ne pouvez pas me souffrir, c’est ça ?

TOUS :

mais non !

Un Nain Compris

TRICHELIEU :

j’ai toujours été un incompris…

ZARAKAÏ :

ah non ! c’est moi le nain, compris ?

WRANDRALL :

oh tu vas pas t’y mettre ?

ZARAKAÏ :

où ça ?

N’imbécile

ENORIEL :

ah ne commence pas à faire le nain bécile… !

TRICHELIEU :

Qui ça, moi ?

WRANDRALL :

non.. oui… NON ! enfin merde !

ZARAKAÏ :

Houlà… t’es pas clair !

TRICHELIEU :

mais si ! je suis un clerc…

ENORIEL :

mais tu vas la fermer toi ?

Un nain gras

TRICHELIEU :

oh… m’injurier de la sorte… tu n’es qu’un ingrat

ZARAKAÏ :

qui m’a traité de nain gras ? C’est toi bougre de con ? Si tu m’as traité de nain gras…

TRICHELIEU :

quoi ? ah non mais non c’est pas… ! (SBAFF) Aïe

ZEHIRMANN : [commencent à se battre]

Mmmm… y a de l’eau dans le gaz…

ENORIEL :

quoi ?

ZEHIRMANN :

non, c’est une expression !

WRANDRALL :

Où ça ?

ENORIEL :

qui donc ? Hmmm

ZEHIRMANN :

Non mais vous êtes TOUS bourrés ou quoi… ?

HS monumental de la part d’Enoriel, qui fait par la même occasion une jolie tricheuliade.

ENORIEL :

Oh ! Je ne cèderais pas à tes avances…

ZEHIRMANN :

Quoi … ? !

WRANDRALL :

qui avance quoi là ?

Vandale=>Wrandrall

ENORIEL :

Toi, vandale, ta gueule !

WRANDRALL :

qui gueule ?

NARRATEUR :

après un festival atterrant d’incompréhensions diverses et variées…

ZEHIRMANN :

stop ! ne respirez plus !

Re-HS !

ENORIEL :

quoi ? ou ça ?

ZEHIRMANN :

J’ai compris… ! C’est cette odeur de soufre !

TRICHELIEU :

Quoi qu’est-ce ?

« Rixe » signifie bagarre. « rixum non comprendum » pourrait vouloir dire « mécompréhension provoquant la bagarre ».

ZEHIRMANN :

Ce parfum soufré que vous sentez provient du « rixum non comprendum »

J’y comprends rien semble être une bonne traduction pour “non comprendum”.

ZARAKAÏ :

Oh putain.. J’comprends rien…

épépine=>enlever les pépins, par extension articuler plus clairement

WRANDRALL :

moi non plus épépine ta phrase… !

ZEHIRMANN :

un champignon hallucinogène ! Moi, j’y suis insensible… mais pas vous ! NE RESPIREZ PLUS !

Champignon hallucinogène et hallucinant…

ENORIEL :

mais c’est hallucinant !

Champignon stupéfiant…

ZEHIRMANN :

non… c’est un stupéfiant… !

NARRATEUR :

Zehirmann brûla donc TOUS les champignons stupidogènes…

ZARAKAÏ :

ils étaient pas comestibles par hasard ?

ZEHIRMANN :

non !

ZARAKAÏ :

même cuit avec des pommes ?

ZEHIRMANN :

non !

ZARAKAÏ :

et même bien grillés ?

ZEHIRMANN :

NON !

ZARAKAÏ :

bah merde alors… j’ai envie de bouffer moi…

WRANDRALL :

bon on y rentre dans cette saloperie de grotte… ?

ZARAKAÏ :

ah oui alors !

ENORIEL :

eh ben quel enthousiasme…

ZARAKAÏ :

bah oui !

Lieu commun des JdRs et de l’esprit Médieval Fantastique dû à Tolkien : Les elfes n’aimeraient que la forêt, les nains n’aimeraient que les grottes (variante: que les mines).
Cela vient du fait que dans le Seigneur des Anneaux, on ne parle des nains que comme mineurs : Balin tente de reconquérir La Moria, cité-mine géante. Et il est fait une mention discrète aux mines de Gloin, le père de Gimli. Quant aux elfes, ils ne sont décrits que comme vivant dans la Forêt : Elrond vit à Rivendell (Fondcombe) une cité si boisée qu’il est difficile de la distinguer de la forêt qui l’entoure. Quant aux Noldor, les Elfes qui suivent le Roi Celeborn et la Reine Galabriel, ils ont fait de la Forêt de Lothlorien leur demeure. Mais cette image d’Épinal est un peu exagérée. Certes, les elfes Noldors, sylvains, d’Osiriand et certains Sindar sont forestiers, mais les Teleri sont plutôt côtiers. Eöl l’Elfe Noir vit dans une grotte de montagne (certes entourée de forêts). Les Nains, quant à eux, ont été créés par Aulë, le Vala forgeron, dans une grotte. Et à l’image de leur Créateur, les Nains travaillent avec leurs mains pour fabriquer des objets. Ce sont donc des forgerons, des orfèvres, des bijoutiers. De fait, il leur faut des matières premières, donc les Nains vivent près des mines et nombres d’entre eux sont mineurs, ce qui ne veut pas dire que les Nains n’aiment pas la Nature et les Forêts. D’ailleurs, à l’origine, toujours chez Tolkien, les Nains et les Elfes étaient amis, avant de se brouiller pour une ridicule histoire de meurtre et de possession sur un collier : le Silmarillion.

ENORIEL :

toi, dès qu’il s’agit de pénétrer dans un trou, t’es content !

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

Ah ah ahmm Mmm… et… de qui parlez-vous ?

TRICHELIEU : [SBAFF ! AÏE]

mais pourquoi t’as fait ça !

ZEHIRMANN :

Désolé… tu semblais délirer…

TRICHELIEU :

mais pas du tout je m’informais…

ZEHIRMANN :

Les champignons hallucinogènes sont très puissants… tu sais…

TRICHELIEU :

c’est pas une raison pour me frapper ,

ZEHIRMANN :

mais si… pour te déboucher le nez… voyons…

TRICHELIEU :

mais alors… pourquoi t’as visé l’oeil ?

œil lubrique… et zehirmann tousse pour la seconde fois.

ZEHIRMANN :

eh bien parce qu’il était lubrique…

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

lubrifié peut-être, lubrique jaaaaaamais…

ZARAKAÏ :

T’es sûr qu’un seul coup ça lui suffit ?

TRICHELIEU :

de grâce, oui !

ZEHIRMANN :

ça ira Zarakaï !

Ça arrivera à la fin du chapitre !

ZARAKAÏ :

non parce qu’on a un proverbe nain qui dit : « huit ça suffit ! »

ENORIEL :

c’est un proverbe nain ça ?

Référence à la série américaine eight is enough (huit ça suffit). Mais Mickey Rooney (Maikaï Roonaï) ne jouait pas dans cette série… C’est un clin d’oeil manqué compensé par le fait que Mickey Rooney est très petit, donc un nain crédible !

ZARAKAÏ :

mon cousin Maikairoonai l’emploie souvent… en tout cas..

ZEHIRMANN :

Bon allez ! On a une grotte à explorer maintenant ! On y va…

TRICHELIEU :

euh… au préalable…

WRANDRALL :

quoi ?

TRICHELIEU :

pourquoi ça s’appelle « la grotte de l’herpès écorché » ?

ZEHIRMANN :

on s’en fout Trichelieu !

Il s’agit d’une erreur : anagramme est normalement un mot féminin (une anagramme). Cette erreur sera corrigée dans les épisodes suivants…

TRICHELIEU :

Mmmm… « La grotte de l’herpès écorché » … peut-être est-ce un anagramme… (bruit d’écriture)

WRANDRALL :

On s’en fout bordel… !

ZEHIRMANN :

c’est clair…

TRICHELIEU :

Ben… J’ai trouvé trois anagrammes :

ENORIEL :

T’es gentil mais…

TOUS :

ON S’EN FOUT !

TRICHELIEU :

voici le premier

TOUS :

ohh ! putain

C’est une vraie, ça marche !

TRICHELIEU :

L’OGRE TARE CHERCHE LE POSTE D

ZEHIRMANN :

mais c’est du n’importe nahouak… !

C’est une vraie, ça marche toujours ! Et c’est aussi une belle tricheliade.

TRICHELIEU :

euh… c’est vrai… celui ci est mieux : PED, LE GORET, RELECHE SA TORCHE

ZARAKAÏ : [Bruits de cigales]

Non mais éh… tu t’es beurré la gueule de confiture de con ce matin ou quoi ? !

TRICHELIEU :

mais… non je

Pas clerc/pas clair

ENORIEL :

… Je crois qu’il est pas clerc… il est confiturier…

TRICHELIEU :

bah… attendez… mon dernier anagramme me paraît tout à fait valable

ZEHIRMANN :

ah ouais et c’est quoi ? :

C’est une vraie, ça marche encore et toujours !

TRICHELIEU :

DE LA CROTTE PERCHEE HORS GEL

ZEHIRMANN :

d’accord…

ZEHIRMANN : [SBAFF SBAFF SBAFF SBAFF SBAFF SBAFF SBAFF SBAFF SBAFF… ]

Désolé Trichelieu… mais là… Zarakai… avait raison… huit ça suffit…

ZARAKAÏ :

je te l’avais dit !

TRICHELIEU :

sauf que là ça fait neuf…

Clin d’oeil aux « Bonus Track », des chansons cachées à la fin d’un album de musique.

ENORIEL :

c’était le bonus frappe…

WRANDRALL :

bon… allez en route !

Chapitre 2 – Et Urbi

NARRATEUR :

Pénétrant prudemment dans l’abîme inquiétant… Ils entrèrent en cohorte dans cette obscure grotte…

WRANDRALL :

bon nous…

NARRATEUR :

Zehirmann embrasant son glaive étincelant, tel un flambeau ardent, le brandit fièrement…

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

Ah !

WRANDRALL :

bien alors on va…

NARRATEUR :

les ombres déformées par les lueurs tremblantes dansaient avec fureur sur des parois stridentes

WRANDRALL :

bon on peut continuer… ?

NARRATEUR :

Les retombées cycliques de gouttes en souffrance brisaient avec écho l’agonie du silence …

WRANDRALL : [plic … plic]

C’est fini oui, bordel ?!

C’est la première fois qu’un personnage admet faire des rimes et parler en vers !

ENORIEL :

Quelques alexandrins et vous voilà outrés !

NARRATEUR :

Et dire qu’avec finesse, l’ambiance se posait !

Une cagouille désigne un escargot en occitan

ZARAKAÏ :

La ferme espèce de Cagouille !

Les alexandrins continuent : avec hémistiche en vers normands qui plus est !

ENORIEL :

Méfiez-vous d’assurer le posé de vos pieds : le sol est encombré, et glissant qui plus est !

Alexandrins toujours, plus hémistiche-vers normands sur le deuxième ver.

NARRATEUR :

Ecoutant Enoriel prodiguant ses conseils, ils avancèrent en choeur… avec grâce et candeur.

Avec grâce et candeur… elle était facile celle-là !

ZARAKAÏ :

c’est qui ça… grâce et candeur ?

Encore des alexandrins avec hémistiche : « Si /je /puis /me /per/mettre », … « et /sans /ex/cès /au/cun » : rime avec « Con/cer/nant /les /po/ètes » … « que /je /n’ab/ho/rre /point ». De plus, bon début jusqu’à l’hémistiche pour « Na/rra/teur, El/fe /barde » … « Vous /nous /fai/tes /chi/er ! » Seulement, comme Wrandrall ne prononce pas la dihérèse, ça se termine… en queue de poisson, comme dirait Trichelieu.

WRANDRALL :

Si je puis me permettre, et sans excès aucun : concernant les poètes que je n’abhorre point : narrateur (oui), elfe barde (oui), VOUS NOUS FAITES CHIER !

ZEHIRMANN : [écho]

Y a un bel écho ici !

TRICHELIEU :

ya surtout ce sol… qui gliiiiisssssssse… vachhhhheeeement

ZEHIRMANN :

il faut dire qu’avec tes superbes grolles…

Renvoie à vachement.

WRANDRALL :

oh la vache !

ENORIEL :

ah oui dis donc… !

WRANDRALL :

c’est de la godasse de compét’

ENORIEL :

partir à l’aventure avec ça aux pieds…

ZARAKAÏ :

… faut être complètement con…

Référence à une fausse pub des des Nuls, dont le refrain était : « En espadrille on a l’air d’un con… »

TRICHELIEU :

elles sont très bien mes espadrilles

ENORIEL :

chut ! écoutez ! écoutez !

ZARAKAÏ :

eh ben quoi ?

ENORIEL :

un bruit strident par là… mais

nain-fra vision…

ZARAKAÏ :

attends que je regarde en infra vision !

ZEHIRMANN :

tu vois quelque chose ?

ZARAKAÏ :

oui… une chauve souris…

WRANDRALL :

quoi d’autre ?

ZARAKAÏ :

ah ! et là une autre chauve souris… tiens là un troll chauve qui sourit…

TOUS :

quoi ?

ZARAKAÏ :

ici une autre chauve souris…

ENORIEL :

non mais… tu as vu un troll ?

ZARAKAÏ :

euh ah oui il est chauve et il nous sourit et… ah ben… Merde ! un troll ! ! !

ENORIEL :

ben oui andouille !

ZEHIRMANN :

Attention ! il passe à l’attaque !

ZARAKAÏ :

ça va saigner !

ZEHIRMANN :

ça va chauffer !

ENORIEL :

ça va aller !

WRANDRALL :

ça va… chier

Même si cela ressemble à un nouveau H.S. du clerc, on peut suggèrer que cette remarque du clerc est adressée à Wrandrall qui fuit (cf. ligne suivante), au sens de « tu as un problème » ?

TRICHELIEU :

ça va pas bien ?

WRANDRALL :

je vous attends un peu plus loin…

ZARAKAÏ : [bataille]

tiens bouffe !

Au football américain, on appelle fumble la perte du ballon par un joueur. En jeu de rôle, cela désigne un échec critique…

NARRATEUR :

ah merde ! Fumble pour mon troll !

ZEHIRMANN :

tiens !

ENORIEL :

il est désorienté !

ZEHIRMANN :

profitons en !

ZARAKAÏ :

crève crevure !

ENORIEL :

ah ça doit faire mal !

ZARAKAÏ :

il est crevé !

Avoir le culs bordé de nouilles est une expression signifiant « être chanceux ».

NARRATEUR :

… oh non oh non oh non ! ils m’ont couiné mon troll… le troll enfin vaincu, l’équipe des culs bordés de nouilles pu se féliciter !

ZARAKAÏ :

je te me le suis viandé à ce con !

ZEHIRMANN :

je l’ai bien cramé !

ENORIEL :

mais moi j’ai rien pillé

TRICHELIEU :

Ah moi j’ai bien prié

WRANDRALL :

ben moi j’ai rien branlé

ZEHIRMANN :

ce n’était peut-être pas le seul troll…

Subtile référence à l’épisode 8, chapitre 4, où un dialogue de sourds s’entamera sur ce thème.

ZARAKAÏ :

restons sur nos gardes-fou…

TRICHELIEU :

tiens, tiens voilà un panonceau… et il est écrit :

NARRATEUR :

« Echo de vérité ? criez et vous saurez »

ENORIEL :

il faut crier ?…

cf. plus haut !

ZARAKAÏ :

j’aime pas trop beaucoup ça

ZEHIRMANN :

ça sent le souffre

WRANDRALL :

ouai…

Running joke commencée en début d’épisode

TRICHELIEU :

c’est pas moi !

ZEHIRMANN :

non… c’est une expres… oh bordel ! ça va pas recommencer !

ZARAKAÏ :

té, regardez ici ! Un autre écriteau dis donc…

ENORIEL :

on dirait un mode d’emploi !

Parodie des modes d’emploi pour jeux concours.

NARRATEUR :

« Veuillez criez votre question dans le gueuloir et une vérité absolue vous sera alors répondue ! une seule question par personne et par famille… pas de réduction pour les enfants et les militaires… etc etc etc… »

TRICHELIEU :

intéressant ! Je l’essaye…

ZEHIRMANN :

euh… essaye de poser une question intellig…

TRICHELIEU :

« quelle heure est-il ? »

TOUS :

mais non !

Parodie des horloges parlantes, qui fonctionnaient selon le même principe. Référence aussi au quatrième roman de la série Le Guide du Voyageur Galactique(H2G2), de Douglas Adams. Dans le roman, Ford Prefect, l’un des personnages principaux, s’endort en cryogénisation au son d’une horloge qui lui dit les heures suivi de bipbipbipbip. Cette série est bien connue pour être un « classique » de la sci-fi humoristique. (c’est aussi de là que vient l’histoire autour du nombre 42 que l’on retrouve dans l’épisode 13).

ECHO :

« au quatrième top, il sera exactement 19 heures 12 minutes et 26 secondes… bip bip bip et bipeuh… »

WRANDRALL :

mais BORDEL ! mais t’es vraiment une buse !

ZEHIRMANN :

j’avais dit une question intelligente !

ENORIEL :

ben c’est pas mal… on connait l’heure… de sa mort…

TRICHELIEU :

bah c’était juste un coup d’essai …

WRANDRALL :

et un coup de boule ça te dit ?

TRICHELIEU :

attendez, je vais poser une vraie question :

WRANDRALL :

mais t’as plus le droit abruti !!!

TRICHELIEU :

« y a t’il un trésor dans cette grotte ? »

TOUS :

mais non !

ECHO :

« En raison d’une violation de l’article 118 de notre règlement… »

TOUS :

eh merde !

L’Écho de la Vérité est hors service pour une durée de 138 ans. Pourquoi 138 ? Sachant qu’un écho multiplie les choses par 2… et que c’est Trichelieu qui a posé la question !

ECHO :

« l’écho de la vérité est momentanément hors service pour une durée de 138 ans »

TOUS :

oh putain… c’est pas vrai…

ZARAKAÏ :

mais t’es vraiment qu’une grosse cougnasse… toi hein ?

WRANDRALL :

c’est le boulet quoi… le boulet !

En théorie, passionné de pigeons voyageurs. Mais peut être faut-il aussi y voir un rapport avec zoophile, ou le colon.

ENORIEL :

espèce de… espèce de… espèce de colombophile…

ZEHIRMANN :

houlà ! T’es violent toi !…

ENORIEL :

désolé, parfois je suis vulgaire !

TRICHELIEU :

… euh… hem… en y réfléchissant de plus près, je pense que c’était un mal pour un bien.

Première répétition.

WRANDRALL :

ben ça on le saura jamais !

TRICHELIEU :

c’était sans doute un piège…

Seconde répétition.

ENORIEL :

mais ça on le saura jamais !

TRICHELIEU :

c’était sans doute des contre-vérités…

Troisième répétition : décidément, l’écho est présent partout ! Un défroqué est un prêtre (ou moine) ayant renoncé à ses vœux.

ZEHIRMANN :

on le saura jamais, espèce de défroqué !

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

mais mais enfin moi je vois… à ma clepsydre il est 20 heures (elle est toujours très juste ma clepsydre) et… ça me fait doucement rigoler quand on m’annonce comme ça, au tripoté, qu’au quatrième bip il sera exactement…

TOUS :

ta gueule… !!!

Se fait écho par rapport au début du chapitre 2, où il annonce sensiblement la même chose… Notons également que le premier écho à lieu à 6mn20, alors que le second à lieu à 9mn40. Les minutes sont retournées (effet miroir avec le 6 et le 9). Les secondes sont quand elles doublées pour marquées un effet de répétition…

ZEHIRMANN :

Y a un bel écho par ici !

NARRATEUR :

enfin, au bout d’une heure de marche dans cette saleté de grotte…

ZARAKAÏ :

tiens… je vois la sortie, par là..

WRANDRALL :

exact…

ENORIEL :

On va enfin pouvoir respirer de l’air frais

TRICHELIEU :

c’est vrai que ça devenait irrespirable…

Ça sent le souffre… Mais ça sent le sapin est aussi une expression : Le sapin ne rappelle pas uniquement les fêtes de fin d’année ou les forêts toujours vertes ; si, de nos jours, on utilise généralement des bois plus nobles, il a longtemps servi à fabriquer des cercueils, au point qu’à la fin du XVIIIe, ce macabre objet s’appelait aussi une redingote de sapin.

C’est donc assez naturellement, mais peu charitablement, qu’on a dit de celui dont les jours étaient comptés qu’il commençait à sentir le sapin.

ZEHIRMANN :

surtout pour toi… ça sentait le sapin …

TRICHELIEU :

… c’est une expression, c’est ça… ?

ZARAKAÏ :

houlà faut voir…

TRICHELIEU :

quoi donc ?

ZARAKAÏ :

tu préfères le chêne… ?

TRICHELIADE !

ENORIEL :

vu sa tête de gland… c’est sûr… il doit préférer le chêne…

NARRATEUR :

Et c’est dans une bonne ambiance, qu’ils s’apprêtèrent à bivouaquer pour leur première nuit…

TRICHELIEU : [mouahhahhhhaaaahhahahahha]

j’aime pas quand il rit comme ça …

Proposez vos changements sur Github !