Cette œuvre est un travail collaboratif basé sur l'ouvrage de JBX. Les internautes ayant participé sont listés sur la page d'accueil du projet Reflets d'Acide.
Une subtilité n'est pas référencée ? N'hésitez pas à la signaler !

Affichage des références :

Paroles de Poisson d'Avril

ZARAKAÏ :

Poisson d’avril…

TRICHELIEU :

Poisson d’avril

ZARAKAÏ :

Poisson d’avril…

TRICHELIEU :

Poisson d’avril

ZARAKAÏ :

Poisson d’avril…

TRICHELIEU :

Poisson d’avril

ZARAKAÏ :

Toi qui remonte la rivière…

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

Oh oui…

Une saumenière est une sorte de longue casserole utilisée pour cuire le saumon. On peut aussi entendre « sole meunière », une préparation de la sole.

ZARAKAÏ :

Tu vas finir en saumenière !

TRICHELIEU :

Poisson d’avril

ZARAKAÏ :

Poisson d’avril…

Homophonie de frayer et effrayer.

TRICHELIEU :

Poisson d’avril, ton instinct t’a ramené ici…
Tu viens frayer avec tes amis,
Moi je vais t’effrayer aussi

La seiche est un poisson.

ZARAKAÏ :

J’ai pas besoin de canne à pêche
juste un marteau et je te sèche
Poisson d’avril dans l’épuisette,
Tu finiras dans mon assiette

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

Oh oui…

ZARAKAÏ :

Poisson d’avril…

TRICHELIEU :

Poisson d’avril

ZARAKAÏ :

Sois prêt à te faire écraser…

TRICHELIEU :

Qu’on puisse enfin dire sans honte

Très pas né, très pané…

ZARAKAÏ :

Que t’es un poisson trépané !

TRICHELIEU : [rires]

Et pas de é.

ZARAKAÏ :

Roger ! Roger !

ROGER :

Et bien me voilà…

ZARAKAÏ :

Roger !

ROGER :

Et bah quoi ?

ZARAKAÏ :

On a ramené un gros poisson !

ROGER :

Et alors ?

TRICHELIEU :

Faut le vider !

ROGER :

Non mais dites donc, je suis tavernier pas poissonnier !

TRICHELIEU :

Ah bah mince alors…

ZARAKAÏ :

Et tu pourrais pas demander à ta moitié ?

ROGER :

Quoi ? Oh ça m’étonnerait qu’elle…

MOUMOUNE :

Mais si Roger, ça je sais faire !

ROGER :

Ah bon ?! T’as des notions niveau poisson ?

Noyer le poisson est une expression ; elle signifie qu’on embrouille la personne pour lui faire oublier quelque chose.

ZARAKAÏ :

Juste assez pour le noyer !

Allitération en S et tricheliade.

TRICHELIEU :

Le poisson, c’est bien bon… mais c’est sec sans sa sauce

MOUMOUNE :

Mais j’ai tout pour la faire !

TRICHELIEU :

Elle est bien cette femme !

MOUMOUNE :

Citron vert, beurre blanc, échalotte et vin blanc.

ZARAKAÏ :

Et tu n’oublies pas la bière ?

MOUMOUNE :

Y en a pas mon pépère…

ZARAKAÏ :

Ah bon ? Oh !

ZARAKAÏ :

Poisson d’avril !

TRICHELIEU :

Poisson d’avril !

Moumoune prépare sa sauce, mais la phrase est phonétiquement proche de “poisson d’avril”.

MOUMOUNE :

Prends ce persil…

ZARAKAÏ :

Poisson d’avril

TRICHELIEU :

Poisson d’avril

MOUMOUNE :

T’es sur le grill !

ROGER :

Toi qui remontais la rivière jadis…

Le paradis est le vin nouveau, avant qu’il se soit vraiment alcoolisé ; au goût très sucré de jus de raisin. On peut aussi noter une pub pour Bounty qui cofère au produit un « goût de paradis ». Bref, un double clin d’œil !

TRICHELIEU :

T’auras un bon goût de paradisss…

ZARAKAÏ :

Poisson d’avril !

TRICHELIEU :

Poisson d’avril !

ROGER :

Poisson d’avril !

ZARAKAÏ :

Poisson d’avril !

MOUMOUNE :

Ça y est t’es cuit !

Référence à la ligne verte, de Stephen King.

ZARAKAÏ :

Cuit cuit cuit…

TRICHELIEU :

Tu es joli

ZARAKAÏ :

Me fixe pas ainsi…

TRICHELIEU :

J’aime pas voir ici

Une expression connue : « avoir des yeux de merlan frits ».

TOUS :

Tes yeux de merlan frits !

MOUMOUNE : [rires]

Allez ça suffit hein…

Arete, arrête !

TRICHELIEU :

Arrête plutôt !

ZARAKAÏ :

Qu’il est con…

Proposez vos changements sur Github !