Cette œuvre est un travail collaboratif basé sur l'ouvrage de Nico & Matt. Les internautes ayant participé sont listés sur la page d'accueil du projet Adoprixtoxis.
Une subtilité n'est pas référencée ? N'hésitez pas à la signaler !

Affichage des références :

08. La zone 51 et demi où est détenu l'unique survivant du crash du vaisseau cargo échoué

Chapitre 1 – Titre à rallonge et incursion chez les méchants

Ici, on fait clairement référence à la zone 51 où seraient étudiés (entre autres) des extraterrestres.

VOIX OFF :

Adoprixtoxis la planète mystérieuse épisode huitième ! La zone 51 et demi où est détenu l’unique survivant du crash du vaisseau cargo échoué

GLOOMY :

T’avais pas plus court ?

VOIX OFF :

Non !

GLOOMY :

Bon d’accord !

Encore Star Wars, on a droit à la musique, à la respiration asthmatique et aux citations de Dark Vador.

COMMANDANT : [musique empire star wars]

Monsieur un petit groupe de personnes vient d’entrer dans la base…

DARK VADOR :

Ont-ils un code d’admission ?

COMMANDANT :

Non monsieur. Zluglu est avec eux.

DARK VADOR :

Je sens sa présence.

COMMANDANT :

Il est vrai que votre odorat est très développé.

Vu le bruit qu’il fait en respirant, c’est pas gagné !

DARK VADOR :

C’est exact commandant.

COMMANDANT :

Je prends tout de suite des dispositions pour qu’ils soient capturés.

DARK VADOR :

Vous êtes libres d’employer toutes les méthodes nécessaires mais je les veux vivants.

COMMANDANT :

Je ferais selon vos désirs.

DARK VADOR : [Musique star wars]

Je l’espère commandant, dans votre intérêt !

Chapitre 2 – Dans l'antre du Mal

GLOOMY : [Enlèvement des combinaisons sous-marines]

Alors c’est ça la zone 51 et demi ?

ZLUGLU :

Ben oui.

GLOOMY :

C’est désert !

Dans l’épisode 5, Kévin pique une crise parce qu’il veut s’y rendre alors qu’il se trouve dans les égouts.

KÉVIN :

Y a des toilettes là-bas. Youhou !

SYPHILIS :

Il fait quand même meilleur ici. Qu’est ce qu’elle est froide cette eau. !

KELLOGS :

Notre voyage sous-marin nous a rapprochés du pôle de la planète.

ZLUGLU :

Et à la surface y a que de la banquise.

SYPHILIS :

De la quoi ?

GLOOMY :

Ça veut dire que là haut y a rien que de la glace.

KÉVIN :

De la glace à la fraise ?

GLOOMY :

Ouais avec une ombrelle et une gaufrette aussi.

KÉVIN :

Ouais super.

KELLOGS :

Bon je propose qu’on commence les recherches.

GLOOMY :

Vous pensez que le vaisseau est ici ?

KELLOGS :

Je ne suis pas sûr mais son survivant est ici, il pourra peut-être nous dire ou il est.

SYPHILIS :

Donc il faut trouver où est enfermé ce rescapé alors ?

C’est un numéro d’étage, ça ?

ZLUGLU :

Le département alien est situé au niveau deux cent quarante douze.

Pour le savoir, rendez-vous à l’épisode 14 !

GLOOMY :

Mais comment il sait tout ça lui ?

KELLOGS :

À mon avis nous sommes au niveau zéro, il faut trouver un ascenseur .

KROTE :

Je détecte un ascenseur au bout de ce couloir

GLOOMY :

Depuis quand t’es programmé pour détecter les ascenseurs toi ?

KROTE :

Je l’ai lu sur le panneau là.

GLOOMY :

Bon okay. Par là !

Référence à “On the road again* (En déroute encore, ou *On the route encore, selon Kévin)

KÉVIN :

En déroute encore tutututututuuuu, en déroute encore !

GLOOMY :

Fermez la KÉVIN !

Dans l’épisode 12, on apprend que Kevin ne sait pas siffler…

KÉVIN :

Je peux la siffler ?

GLOOMY :

Naaaaan !

L’Âne de Shrek, qui quémande le même droit.

KÉVIN :

Je peux la meumeumer ?

GLOOMY : [soupire]

D’accord.

Même chanson que l’âne, toujours !

KÉVIN :

Mhmhmhmhmhmhmhmhmh

SYPHILIS : [Fermeture portes blindées]

Ah ben qu’est ce qui se passe ?

KELLOGS :

Il se passe que quelqu’un a bloqué toutes les issues !

KÉVIN :

Ben comment qu’on va faire pour sortir ?

GLOOMY :

À toi de jouer KROTE !

On a déjà pu constater que KROTE avait du mal quand les ordres n’étaient pas clairs… Le son de guitare provient quand à lui d’un 2 minutes du peuple (de François Perusse) qui parle des guitares.

GLOOMY : [Solo de guitare]

J’t’ai pas dit de jouer de la guitare, j’t’ai demandé de défoncer cette porte !

KROTE :

Ah ?! Okay !

GLOOMY : [défonce la porte]

Ah ben voila quand il veut il est efficace

ZLUGLU :

Oui mais ça veut dire qu’on est repéré.

KELLOGS :

Zluglu a raison nous devons nous attendre à d’autres hostilités.

KÉVIN :

Et le robot là bas c’est une hostilité ?

ROBOT SOLDAT : [Chargement armes]

Vous êtes en état d’arrestation veuillez vous rendre sur le champ.

GLOOMY : [musique de Terminator]

KROTE à toi de jou… euh à l’attaque !

KROTE :

J’y vais. Double rayon laser à rayon gamma pulsatile…

KELLOGS :

Non KROTE enclenche ton coucou suisse !

GLOOMY :

Mais qu’est ce que vous faites ? Mais vous êtes fou ?

On peut voir une référence à une chanson des années 80 de Benny B et DJ Kaddy K qui s’apelle Vous êtes fou et au mème mer il est fou.

KÉVIN :

Oh oui !

KROTE :

Okay ; coucou suisse

KELLOGS :

Vous allez voir

Référence au film Astérix mission Cléopâtre, dans lequel Numérobis prononce la même phrase.

ROBOT SOLDAT : [Bruit tir laser]

J’aime pas trop beaucoup ça

Référence à l’épisode 2, dans lequel KROTE enclenche son coucou suisse en voulant activer le fameux double-rayon laser.

GLOOMY :

J’ai compris ! Quand il appelle son coucou suisse c’est le laser qui s’enclenche.

KELLOGS :

Et inversement…

SYPHILIS :

Ce serait super s’il savait viser !

GLOOMY :

Je vais essayer. KROTE, aspirateur !

Il n’est pas idiot de vouloir tester d’autres capacités… Encore aurait-il fallu les tester avant…

KROTE :

Autodestruction dans 5…

En effet, pas de bol…

SYPHILIS :

Vous ratez pas une occasion d’être con vous.

KROTE :

4…

KROTE :

3…

GLOOMY :

Ben c’est pas de ma faute.

KROTE :

2…

KELLOGS :

Je crois qu’il faudrait qu’on s’éloigne.

KROTE :

1…

GLOOMY : [Explosion]

Euh KROTE ça va ?

KELLOGS :

Ça m’étonnerais qu’il vous entende !

GLOOMY :

Ah bon ? Pourquoi ?

KELLOGS :

Sa tête est à l’autre bout du couloir

SYPHILIS :

Il est mort ?

Voir l’épisode 2… Kévin prononce par ailleurs toujours message et non massage.

KÉVIN :

On peut peut-être lui faire un message cardiaque, ça avait marché avec Teddy.

ZLUGLU :

Je crois qu’on ne peut plus faire grand-chose.

GLOOMY :

Bah c’est sûrement pas très grave.

KELLOGS :

Euh il est en miettes quand même !

GLOOMY :

Bah euh aller ça vas pas être une grande perte… de toute façon il servait pas à grand-chose. Hein ? Hein ?

KELLOGS :

Là vous êtes injuste il a quand même détruit l’autre robot en s’autodétruisant.

GLOOMY :

Ah oui !

KELLOGS :

De toute façon tout n’est pas perdu, avec un peu de chance sa hard box est intacte.

GLOOMY :

Sa quoi ?

SYPHILIS :

Sa quoi ?

KÉVIN :

Sa quoi ?

Kellogs fait un peu l’effet du geek devant un parterre de gens lambdas n’y comprenant pas grand-chose.

ZLUGLU :

Sa quoi ?

KELLOGS :

Sa hard box c’est une sorte de disque dur où est stocké sa mémoire, sa personnalité… et son intelligence.

GLOOMY :

Sa personnalité ?

En effet, pour ce dernier mot on est en droit de douter un peu. Remarquons également que c’est Syphilis qui dit ça…

SYPHILIS :

Son intelligence ?

KELLOGS :

Ben oui pourquoi ?

GLOOMY :

Non rien !

KELLOGS :

Ah la voila. Gardons-la on ne sait jamais.

GLOOMY :

Bon par où on va maintenant ?

ZLUGLU :

L’ascenseur est juste là.

SYPHILIS :

On dirait qu’il faut un code.

les sons des touches refont les notes de Rencontre du 3e type

ZLUGLU :

Laissez-moi faire je vais essayer.

GLOOMY : [Entre code, ouverture portes]

Étage deux cent quarante douze Kévin.

KÉVIN :

Alors 200 40 12 !

En même temps, comment faire pour écrire deux cent quarante douze ?

GLOOMY : [Bruit de clics multiples]

J’y crois pas même ça il sait pas le faire !

Chapitre 3 – Nouvelle incursion chez les méchants

Cette phrase hors contexte est là juste pour justifier la phrase reprise de Star Wars

COMMANDANT : [musique empire Star Wars]

Monsieur tout d’abord je vous implore d’agréer l’expression de mes sentiments distingués.

DARK VADOR :

Dispensez-vous de formules de politesse commandant !

COMMANDANT :

Veuillez m’excuser. Je viens vous voir car l’unité 22 vient d’être détruite et plus aucune ne souhaite aller à leur rencontre.

DARK VADOR :

Peut-être trouverai-je de nouveaux moyens pour les motiver.

COMMANDANT :

Souhaitez-vous que j’y aille personnellement ?

DARK VADOR :

Non laissez-les moi, je vais m’en occuper moi-même.

Chapitre 4 – Un peu d'humanité

Dans le premier épisode, Gloomy critiquait la musique d’ascenseur, on constate désormais qu’il existe même une radio dédiée !

VOIX ASCENSEUR : [musique d'ascenseur]

Radio ascenseur, la radio pour les ascenseurs. Et maintenant une musique d’ambiance plus appropriée.

L’ascenseur qui s’arrête à chaque étage en énoncant des spécificités abracabantesques est probablement repris du livre 5 de Harry Potter, au ministère de la Magie.

VOIX ASCENSEUR : [musique glauque]

Étage 128 département de recherche sur les armes bactériologiques.

Le son de vomi que l’on entend provient de La cité de la Peur

KÉVIN : [pets et rots]

C’était vraiment dégoutant.

SYPHILIS :

On va devoir faire tout les étages comme ça ?

KELLOGS :

Si Kévin n’avait pas appuyé sur tous les boutons on serait déjà arrivé.

Référence au film Dans la peau de John Malkovich ou le héros peut, en s’arrêtant à l’étage sept et demi, entrer dans l’esprit de John Malkovich et prendre le contrôle de son corps.

VOIX ASCENSEUR :

Étage sept et demi : esprit de John Malkovich

GLOOMY :

C’est qui celui là ?

VOIX ASCENSEUR :

Étage 226 placard à balai.

KÉVIN :

On est bientôt arrivé ?

GLOOMY :

Je crois que cette fois c’est bon ouais.

VOIX ASCENSEUR :

Étage deux cent quarante douze, département alien.

KELLOGS :

Enfin nous y voilà !

ZLUGLU :

Normalement il doit être dans une de ces cellules.

KELLOGS :

Cherchons il n’est sûrement pas loin

Normal, c’est un wookie… Référence à Star Wars encore et toujours !

SYPHILIS : [cri wookie]

Celui là il a plein de poils ça doit pas être lui.

Cette fois, c’est E.T. !

KÉVIN :

Par contre celui là il a pas de poils et il est tout ridé.

GLOOMY :

Je pense pas que le crash l’aurait amoché à ce point là !

ZLUGLU :

Regardez celui là il vous ressemble.

SYPHILIS :

On dirait qu’il est endormi

KÉVIN : [tape contre la grille]

Monsieur, monsieur réveillez vous !

RESCAPÉ :

Hein ? Ben hein vous êtes qui vous ?

GLOOMY :

Nous appartenons à l’équipage de la mission de sauvetage B2 en route depuis la terre jusqu’à la planète Adoprixtoxis pour sauver les survivants du crash du vaisseau cargo échoué.

RESCAPÉ :

Donc vous êtes là pour me sauver ?

GLOOMY :

Heuuuu ben heu oui ! Hum ? il est où le vaisseau ?

RESCAPÉ :

Quel vaisseau ?

GLOOMY :

Le cargo.

RESCAPÉ :

Le cargo ?

GLOOMY :

Le vôtre.

RESCAPÉ :

Le mien ?

GLOOMY :

Ben oui.

RESCAPÉ :

Ah bon ?

GLOOMY :

Il est où ?

RESCAPÉ :

Ben y en a plus

GLOOMY :

Comment ça ?

RESCAPÉ :

Il est tout cassé !

GLOOMY :

Mais c’est pas possible

RESCAPÉ :

Ben si !

cette petite discussion rapide finie sur un pleurs est une référence aux 2 minutes du peuple qui en a fait autant une ou deux fois.

GLOOMY :

Ouin ouin

SYPHILIS :

Qu’est ce qui c’est passé ?

Apparemment, le capitaine qui coule avec son bâtiment n’a pas traversé les siècles… Ou comment justifier de s’être sauvé en abandonnant les autres :) La musique est celle de Le Voyage de Chihiro (musique triste).

RESCAPÉ :

Nous étions aux abords de la planète Adoprixtoxis en route vers une planète de la constellation de la cuillère afin de livrer notre cargaison de yoyos. C’est alors qu’une partie du vaisseau fut englouti dans un trou noir, j’ai tenté tout ce que je pouvais pour sauver le reste de l’équipage, mais nous n’avions qu’une seule capsule de sauvetage et étant donné que j’étais le capitaine je me devais de sauver le personnel le plus important : moi.

SYPHILIS :

C’est trop triste

GLOOMY :

T’en fait pas mon gars, je te comprends, tu as fait ce que tu devais faire c’était ton rôle de capitaine.

Référence à nouveau à Astérix mission Cléopâtre, dans lequel on peut entendre une suite du même genre.

KELLOGS :

Désolé de vous interrompre mais on est revenu à la case départ. On n’a pas de vaisseau. Et pas de vaisseau, pas de moyen de transport. Pas de moyen de transport… pas de retour. Pas de retour… pas de retour !

KÉVIN :

Mais comment qu’on va faire pour rentrer à notre maison ?

SYPHILIS :

On est vraiment dans le caca !

KELLOGS :

Il faut d’abord qu’on sorte d’ici on verra par la suite.

GLOOMY :

Par où ?

KELLOGS :

Faisons demi-tour

GLOOMY :

En route.

Ce n’était pas une mission de sauvetage ?

RESCAPÉ :

Oh oh ! Hé hé s’il vous plaît hé ! Et moi ? Vous partez sans moi ? Et merde vous allez pas me laisser là ?

KELLOGS :

On tourne à droite.

SYPHILIS :

Ah ben flûte c’est un cul de sac

GLOOMY : [Fermeture porte]

Heu je crois qu’on s’est mis tous seuls dans une cellule.

VOIX OFF :

La suite au prochain épisode.

Proposez vos changements sur Github !