Cette œuvre est un travail collaboratif basé sur l'ouvrage de Nico & Matt. Les internautes ayant participé sont listés sur la page d'accueil du projet Adoprixtoxis.
Une subtilité n'est pas référencée ? N'hésitez pas à la signaler !

Affichage des références :

13. Blanquette de veau

VOIX OFF :

Adoprixtoxis, la planète mystérieuse. Épisode treizième : Blanquette de veau !

GLOOMY :

Euh… je vois pas le rapport avec…

VOIX OFF :

Il n’y en a pas.

GLOOMY :

Ouais, OK c’est bien ce que je pensais.

Le diagramme d’une constante, c’est plutôt plat…

ZURPIEN : [Bruit électronique]

Mes respects, mon seigneur Phobyzer. Comme vous le souhaitiez, je vous transmets les diagrammes des constantes que nous avons enregistrées. Le test est concluant, l’opération est un succès.

Phase Deux qui se passera seulement 2 épisodes plus tard… un peu lents, les Zurpiens ! Cette annonce est faite sur une musique de MArs Attack, ce qui laisse d’ores et déjà présager du pire.

PHOBYZER :

Bien, excellent… Je suis plus que satisfait. Cela dépasse même nos espérances. Poursuivez l’opération, informez vos gens que nous passons à la Phase Deux de notre plan.

Les mots de la fin de la phrase sont prononcés presque en même temps par le GPS

ORDINATEUR : [Sons gravitationnels]

Vous venez de tourner à droite/gauche/haut/bas/tout droit/derrière.

GLOOMY :

Mais pourquoi il déconne comme ça le GPS ?

KELLOGS :

C’est normal, en état d’apesanteur il n’y a plus de repères. Les notions de haut, de bas, de droite et de gauche sont inexistantes.

ZLUGLU :

Mais ça ne devrait pas durer trop longtemps.

KÉVIN :

Tout va redevenir normal ?

KELLOGS :

Oui, c’est bien ça le problème.

Teddy a ici la voix de Syphilis, au lieu de son “pouic” habituel.

TEDDY :

Comment ça ?

KELLOGS :

Eh bien, je doute que cela se fasse en douceur.

TEDDY :

Comment ça ?

KELLOGS :

Eh bien, n’oubliez pas que nous sommes à 40 mètres d’altitude, avec une vitesse de 150 kilomètre-heure !

TEDDY :

Comment ça ?

GLOOMY :

Bon c’est pas bientôt fini ces questions de blonde, là ?

SYPHILIS :

Mais j’ai pas posé de question, moi !

TEDDY :

Comment ça ? Comment ça ?

GLOOMY :

Bah c’est qui alors ?

KÉVIN :

C’est mon Teddy y’a son sifflet qui marche plus bien, il fait un bruit bizarre !

TEDDY :

Comment ça ? Comment ça ? pouic-pouic

KÉVIN :

Ça-y-est, il remarche, il fait un bruit normal !

GLOOMY :

Quel dommage ! Alors que ce nounours avait enfin réussi à trouver le moyen d’être encore plus énervant que d’habitude…

En effet, Gloomy a insinué que Syphilis était plus énervante que Teddy… et c’est pas rien !

SYPHILIS :

Faites attention à ce que vous dites, hein ?

GLOOMY :

Sinon quoi ? Hein ? Hein ? Hein ?

SYPHILIS :

Ah ça va…

KELLOGS :

Et si nous en revenions à la ca-catastrophe qui se profile devant nous ?

KÉVIN : [silence]

Hi… Hahahaha !

KELLOGS :

Quoi ? J’ai dit quelque chose ?

ZLUGLU :

J’ai bien peur que oui…

SYPHILIS :

Euh… vous avez dit cacatastrophe…

KÉVIN :

Pffffrrhihihi…

GLOOMY :

C’est pour ça qu’il est pété de rire l’autre con…

KELLOGS :

Je comprends pas, pourtant j’ai bien dit catas-tastro-trophe…

SYPHILIS :

Ah vous voyez vous recommencez-cez !

zizi, que bizarrement, Kévin n’a pas relevé.

GLOOMY :

Bon vous allez pas vous-y-zi mettre aussi !?

KELLOGS :

calmez-vous ! Personne n’y est pour rien, c’est encore un des effets du trou noir.

GLOOMY :

Vous voulez dire qu’il rend plus con ?

KELLOGS :

Non, ce serait difficile… Je pense que nous nous approchons de la zone de la planète la plus proche du trou noir.

SYPHILIS :

Je vois pas le rapport.

En fond, on peut entendre la musique de l’émission c’est pas sorcier, appuyé par les phrases suivantes (les animateurs se nommant Fred et Jamy).

KELLOGS :

La planète tourne sur elle même. Le trou noir lui, reste fixe. Toutes les 24 heures, nous nous retrouvons face à face avec ce trou noir, là où les perturbations sont les plus importantes.

GLOOMY :

Bon d’accord, mais dis-moi Jamy, comment ça se fait qu’on parle comme ça-ça ?

KELLOGS :

C’est pourtant simple, Fred, nous subissons des distorsions spatio-temporelles !

GLOOMY :

On voyage dans le temps ?

KELLOGS :

Oui, pour l’instant ce ne sont que des petits sauts, mais cela risque de s’empirer…

KÉVIN :

Eh ben moi j’ai rien compris.

SYPHILIS :

Comment ça t’as pas compris ? Pourtant c’est pas magicien !

GLOOMY :

Euh, sorcier. On dit “sorcier”…

KÉVIN : [Meuglement de vache]

Oh, une vache !

SYPHILIS :

Y’a toutes sortes de trucs qui volent dehors.

GLOOMY :

C’est vrai y’a des animaux, des voitures, des petits enfants qui se tiennent par la main…

SYPHILIS : [Musique de Peter Pan]

Ils ont même pas l’air d’avoir peur.

PETER :

Allez viens, Wendy, je vais te montrer mon pays imaginaire !

Référence sexuelle évidente…

WENDY :

Oh oui, Peter, et tu pourras me laisser jouer avec ta flûte ?

PETER :

Mais non Wendy, tu sais très bien qu’il n’y a que moi qui peux jouer avec !

GLOOMY : [Sons de flûte, klaxon et bruit d'écrasement]

Ouille… ça doit faire mal…

KÉVIN :

Oh les pauvres petits n’enfants !

GLOOMY :

C’est pas pire que si c’était nous.

ZLUGLU :

C’est pas passé loin.

KELLOGS :

C’est vrai on a évité le camion de justesse, mais l’immeuble là-bas ça va être plus difficile !

TOUS :

Aaaaaaaaaaaaaah !

KÉVIN : [Bruit de téléportation]

Aaaaaaaaaaaah ! Aaaaah ! Aaah Teddy ! Aaaaah ! Aah… ah ? On est pas morts ?

SYPHILIS :

J’en sais rien j’ose pas ouvrir les yeux.

GLOOMY :

On dirait qu’on est passés au travers !

ZLUGLU :

Ça devient n’importe quoi cette histoire !

SYPHILIS :

C’est vrai les faiseurs savent plus quoi inventer…

KELLOGS :

Mais non c’est logique. Nous venons de faire un bon dans le temps, mais aussi dans l’espace !

GLOOMY :

Vous voulez dire qu’on a disparu d’un côté, et qu’on est réapparus de l’autre ?

KELLOGS :

Oui, exactement, et nous pouvons nous attendre à ce que ça… (Bruit de téléportation)… Recommence.

GLOOMY :

C’est quoi cet endroit ?

KÉVIN :

On dirait une forêt !

KELLOGS :

Une jungle, plus précisément.

SYPHILIS :

On est où ?

KELLOGS :

La vraie question est où sommes-nous, mais aussi quand sommes-nous.

ZLUGLU :

Je ne reconnais pas cette végétation.

KELLOGS :

Oui, ça m’a l’air primitif. Je pense que nous avons voyagé très très loin dans le passé.

GLOOMY :

Très très loin genre comment ?

Son tiré du film Jurassic Park

KELLOGS : [Cri de T-Rex]

Genre comme ça.

GLOOMY :

Genre préhistorique ?

KELLOGS :

Genre préhistorique hostile.

GLOOMY :

Genre on est dans la merde, quoi.

SYPHILIS : [Bruits de pas se rapprochant]

C’est quoi ça ?

GLOOMY :

Ça se déplace

KELLOGS :

Ça se rapproche.

KÉVIN :

Ça fait peur !

GLOOMY :

Ça fait chier !

SYPHILIS : [Cri de T-Rex]

Oh ! Il est là !

KÉVIN :

Un dinosaure !

KELLOGS :

Surtout ne bougez plus !

En effet, ce n’est pas vraiment un T-Rex, mais… un T-Rex adoprixtoxissien. L’acuité visuelle basée sur le mouvement est une information tirée de Jurassic Park

GLOOMY :

Pourquoi ? Vous pensez que son acuité visuelle est basée sur le mouvement comme le tyrannosaure et qu’il ne nous verra pas si on ne bouge pas ?

La scène qui suit est tirée en grande partie d’un essai de Nico et Matt, Jurassic Park, plus précisément Le Dino Malade (disponible dans les bonus cachés du site… dont nous ne dévoilerons pas ici les moyens d’accès)

KELLOGS :

Non, c’est juste que j’ai pas d’autre idée.

GLOOMY :

Moi j’ai une idée.

KELLOGS : [Gloomy siffle, le T-Rex approche]

Mais vous êtes malade !?

GLOOMY :

Ho, ça va, c’est qu’un animal, il faut juste lui montrer qui est l’espèce supérieure, le maître, quoi. (Grognement) Allez viens mon Brutus, viens !

KELLOGS :

Ben voyons, il a un nom maintenant…

SYPHILIS :

Vous devriez pas lui donner un nom, vous risquez de vous attacher…

GLOOMY :

Allez Brutus, couché ! (Grognement, bruit de chute) Bien, Brutus. Maintenant, fait le beau !

KELLOGS : [Le T-Rex halète]

Affligeant…

GLOOMY :

Bon Brutus ! Bon allez maintenant… attaque ! (Grognement)Oh-oh…

TOUS : [Cri du T-Rex]

Aaaaaaah !

GLOOMY : [Bruit de téléportation]

Encore ?

Astérix mission Cléopâtre, dans le sansefforceur.

KÉVIN :

Ça fait des guilis…

SYPHILIS :

On est où cette fois ?

On retrouve ici dans un cross-over les héros de la saga MP3 Reflets d’acide, dans laquelle les héros d’Adoprixtoxis ont droit à un passage également.

ZLUGLU : [Squikky lance son cri habituel]

Pas dans le présent en tout cas.

KELLOGS :

Non, mais il y a un mieux.

GLOOMY :

Comment ça ?

KELLOGS :

Eh bien, les ossements humains sur lesquels nous marchons nous indiquent que nous nous approchons d’une époque contemporaine.

GLOOMY :

Et ?

KELLOGS :

Bah c’est plutôt une bonne nouvelle !

SYPHILIS :

Euh, je ne vois pas en quoi trouver des ossements humains est une bonne nouvelle…

ZLUGLU :

C’est pas très rassurant…

GLOOMY :

Et cette caverne, là… elle est pas rassurante non plus d’ailleurs.

SYPHILIS : [Cri bestial]

Et même pas rassurante du tout…

Reste à savoir comment Gloomy sait reconnaitre les trolls…

GLOOMY :

Là bas ! Un troll !

KELLOGS :

Oh mon Dieu !

ZLUGLU :

Qu’est-ce qu’on fait ?

SYPHILIS :

Il va nous attaquer !

KÉVIN :

J’ai peur Teddy !

TOUS :

Aaaaaaaaaaaah !

ZARAKAÏ :

TATA YOYO !

WRANDRALL :

Mais bon sang, mais attends !

ZEHIRMANN :

Pas le temps, chaud devant ! Yaaah !

ENORIEL :

Yallaa !

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

Si je puis me permettre, prenez-le par derrière !

ZARAKAÏ :

Laissez PASSER !

Voilà un commentaire fort peu Role-play

ENORIEL :

Y’a des XP !

ZEHIRMANN :

Ça va chauffer !

WRANDRALL :

Ils sont givrés !

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

Dès qu’ils trouvent un troll, ils courent pour le saillir… l’assaillir… ai-je dit…

WRANDRALL :

Mmmouais… Bon, le groupe, là !

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

Tapi dans les fourrés…

WRANDRALL :

Montrez-vous !

KÉVIN :

C’est pas nous on est pas là ! (Pouic de Teddy) Chut, Teddy !

WRANDRALL :

Si vous n’étiez pas là, on ne vous verrait pas…

GLOOMY :

On voulait pas vous déranger… Euh… Bonjour !

TOUS :

Bonjour !

WRANDRALL :

Ma troupe est parti occire votre ennemi.

GLOOMY :

Euh… je suppose qu’on doit vous remercier…

ZLUGLU :

Ils ont l’air efficace !

SYPHILIS :

Qu’est-ce qu’ils vont lui faire au troll ?

WRANDRALL :

Zarakaï va l’emplâtrer…

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

Enoriel va l’étêter…

WRANDRALL :

Zehirmann va le cramer…

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

Bref, ce troll est mal bou… barré…

GLOOMY :

Ah bah ça…

KELLOGS :

J’ai jamais vu autant de sang…

SYPHILIS :

Je crois que je vais vomir…

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

Pour éviter de régurgiter, il faudrait cesser d’avaler… votre salive, chère demoiselle…

SYPHILIS :

J’aime pas ses yeux quand il me dit ça…

GLOOMY :

Pourtant ça n’a pas l’air d’être ses yeux qui déforment sa toge…

Tricheliade, et référence poussée à Reflets d’Acide, dans lequel Trichelieu fait la même… tricheliade.

TRICHELIEU :

Ah ? Euh, ce n’est que ma… matrique… ma matraque…

KELLOGS :

Arrêtez de la regarder, vous.

TRICHELIEU :

Ah, mais non… mais…

WRANDRALL :

Ah ! Les revoilà.

ZARAKAÏ :

Hé ! On te me l’a zigouillé… Héhéhé… et… Bonjour !

TOUS :

Bonjour !

SYPHILIS :

Pourquoi tu te caches, Kévin ?

KÉVIN :

C’est lui là-bas il me fait peur !

Idem, c’est l’argument de Zehirmann pour justifier sa toge avec capuche.

ZEHIRMANN :

Le rouge fait peur aux gosses.

ZARAKAÏ :

Aaaaah, c’est ça…

ENORIEL :

Mmmh… Qui sont ces gens ici présent ?

WRANDRALL :

Des étrangers, apparemment.

Allochtone signifie étranger, à l’inverse d’autochtone

ENORIEL :

Des allochtones.

TRICHELIEU :

C’est évident…

ZEHIRMANN :

Il n’y a qu’à voir leurs vêtements…

KÉVIN :

J’aime bien comment qu’ils parlent, on dirait qu’ils chantent…

GLOOMY :

C’est important que ça rime tout le temps ce que vous dites ?

TOUS :

Euh…

ZEHIRMANN :

Voilà une drôle de question…

WRANDRALL :

On a jamais fait attention…

ENORIEL :

Ça ne doit être qu’une impression…

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

Une convergence…

ZARAKAÏ :

Une contagion !

ENORIEL :

D’où venez-vous ?

GLOOMY :

En fait… on vient du futur…

TOUS :

Quoi !?

WRANDRALL :

Du futur ?

ZARAKAÏ :

‘m’étonnerait…

ENORIEL :

Et pourquoi pas ?

ZARAKAÏ :

Ça se saurait…

ENORIEL :

Ça c’est pas sûr…

ZARAKAÏ :

C’est bidonné…

ENORIEL :

Vu leur allure…

ZARAKAÏ :

Mais c’est pas vrai !

ENORIEL :

L’ennui avec les nains, c’est qu’ils sont limités…

Grande rime (de 6 syllabes)

ZARAKAÏ :

Hum… L’ennui avec les elfes, c’est qu’ils sont limites, hé !

ENORIEL :

Pauvre nain !

ZARAKAÏ :

Tafiole !

GLOOMY :

Bon, ben… on va vous laisser, hein…

ZARAKAÏ :

Mais kio, mais kio…

ENORIEL :

Certes, certes…

GLOOMY :

Allez on y s’éloigne.

ZARAKAÏ :

Et, eh… Qu’est-ce que je disais, déjà…

ENORIEL :

Hum… Tu me traitais de tafiole…

ZARAKAÏ :

Aah oui, c’est ça. Tafiole !

ENORIEL :

Gras-double !

GLOOMY :

Ne vous déragnez pas pour nous, hein… on ne fait que passer…

ZARAKAÏ :

Mais ouais, mais ouais !

ENORIEL :

Ouais ouais ouais…

TOUS : [Bruit de téléportation]

Ooooh !

ENORIEL :

Zarakaï !

ZEHIRMANN :

Tu as pensé à quoi ?

ZARAKAÏ :

Mais j’ai pensé à rien !

ENORIEL :

Euh… là, je te crois.

WRANDRALL :

Tu les as révoqués ?

ZARAKAÏ :

Mais c’est pas moi !

Roger est un autre personnage de Reflets d’Acide, un tavernier que Zarakaï peut invoquer ou révoquer à sa guise, d’où la discussion.

ENORIEL :

Après Roger, des étrangers.

TRICHELIADE !

TRICHELIEU :

Il les lui faut tous !

ZARAKAÏ :

Mais c’est pas moi ! C’est pas moi !

GLOOMY : [Bruit de téléportation]

Bon ça commence à être fatiguant quand même, hein…

SYPHILIS :

C’est vrai moi j’ai horreur des voyages avec des décalages horaires…

KELLOGS :

Hé attendez !

GLOOMY :

Quoi qu’est-ce qu’il y a encore ? Un troll ? Un dinosaure ? Une crevette en chaussettes ?

KELLOGS :

Regardez autour de vous ! Ça ne vous rappelle rien ?

ZLUGLU :

Ben non.

KELLOGS :

À toi peut-être rien, mais regardez ce vaisseau là bas dans le hangar !

SYPHILIS :

Mais c’est…

GLOOMY :

Incroyable… C’est mon vaisseau ! On est sur Terre !

KELLOGS :

Oui, mais sans doute un peu avant notre départ…

GLOOMY :

On s’en fout, en treize épisodes c’est la meilleure chose qui nous soit arrivé !

SYPHILIS :

Hourra ! On a réussi !

KÉVIN :

Youpi allez on fait la fête !

SYPHILIS :

Chante avec Kévin On est rentrés sur Terre ! On est rentrés sur Terre ! On est rentrés sur Terre ! On est rentrés sur Terre !

GLOOMY : [Bruit de téléportation]

Oh… ah ben non, eh !

KELLOGS :

Je m’y attendais un peu…

SYPHILIS :

C’était trop beau pour être vrai…

GLOOMY :

Je commence à en avoir marre de poser cette question, mais on est où ?

En effet, il s’agit, comme on le voit par la suite, du laboratoire où se trouvent nos héros à l’épisode 6

KELLOGS :

Ça ressemble au laboratoire que nous avions déjà visité

GLOOMY :

On est de retour sur Adoprixtoxis, quoi.

KELLOGS :

Oui.

GLOOMY : [KÉVIN : On est rentrés sur Terre ! On est rentrés sur Terre !]

Mais ta GUEULE !

KÉVIN :

OK d’accord.

KELLOGS : [Cri de femme]

Ah ! Il pourrait y avoir un problème…

GLOOMY :

C’est-à-dire ?

KELLOGS :

Je crois que nous sommes arrivés au moment où nous y sommes.

Argument imparable…

GLOOMY :

Normal puisqu’on y est.

KELLOGS :

Ce que je veux dire c’est que nous sommes arrivés au moment exact où nous étions en train de le visiter la première fois.

GLOOMY :

Excellent, j’ai toujours rêvé de me rencontrer.

Dans Retour vers le futur 2, le docteur explique que se rencontrer soi-même pourrait détruire tout l’univers, ou simplement notre galaxie.

KELLOGS :

Mouais, si vous voulez vous désintégrer vous-même ainsi que tout l’univers, c’est exactement ce qu’il faut faire.

SYPHILIS PASSÉE :

Capitaine Gloomy !

GLOOMY :

Oh-oh…

KELLOGS :

Mince ! Nous venons vers nous !

SYPHILIS :

Non, ils viennent vers nous !

KELLOGS :

Oui, mais nous, c’est ils.

GLOOMY :

Non, eux c’est ils. Nous c’est nous !

Si les précédentes phrases avaient un fond correct, celle-ci ne veut carrément plus rien dire…

KELLOGS :

Non, nous c’est ils. Et ils c’est eux qui sont nous. Et nous c’est eux qui vient vers ils qui sont nous.

GLOOMY :

Euh…

KELLOGS :

Peut importe, ils arrivent il faut qu’on se cache.

SYPHILIS :

Là, derrière le bureau !

GLOOMY : [A voix basse]

Et si jamais ils rentrent dans la pièce ?

KELLOGS :

Je sais quoi faire.

KÉVIN :

Cache-toi bien Teddy.

KELLOGS :

Chut !

Bruit du goéland idiot, dans la petite sirène.

KELLOGS : [Ouverture de porte]

Brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !

SYPHILIS PASSÉE : [Fermeture de porte]

Y’a personne ?

Comme promis dans l’épisode 6, Kellogs s’est bien trompé… lui-même !

KELLOGS PASSÉ :

Rien d’humain en tous cas… Continuons.

GLOOMY :

C’est quoi ce truc que vous avez fait ?

KELLOGS :

Chais pas… Une idée qui m’est venue comme ça…

SYPHILIS : [Interférences de radio]

Vous entendez ça ?

On verra tout de suite pourquoi Zluglu ne tient pas tant que ça à ce que nos héros sachent ce que c’est…

ZLUGLU :

Oh c’est sûrement rien du tout…

GLOOMY :

Je sais pas ce que c’est mais ça vient de la porte de derrière…

KELLOGS :

On dirait les interférences d’un communicateur.

KÉVIN :

L’interphone que ma maman elle met dans ma chambre il fait le même bruit.

GLOOMY :

Chut ; Écoutez je crois qu’il y a quelqu’un.

ZLUGLU PASSÉ :

Zurp ici Zluglu. Est-ce que vous m’entendez ?

Zluglu n’était donc pas parti faire un petit tour comme il l’avait annoncé, mais faire son rapport… Son numéro de matricule correspond à celui de la fourmi ambassadrice dans Les fourmis de Bernard Werber

ZURPIEN :

Nous vous recevons, numéro 103683. Faites votre rapport.

ZLUGLU PASSÉ :

Contact établi avec les Terriens, et infiltration réussie.

ZURPIEN :

Représentent-ils un danger ?

ZLUGLU PASSÉ :

Ils sont inoffensifs et ne représentent aucun danger.

ZURPIEN :

Bon travail, 103683.

ZLUGLU PASSÉ :

Demande permission de rentrer à la maison.

ZURPIEN :

Permission refusée. Malgré vos observations, ces étrangers représentent toujours un danger potentiel.

ZLUGLU PASSÉ :

Mais je pensais que…

ZURPIEN :

Votre devoir, 103683, est de poursuivre votre mission jusqu’au terme de l’opération. Est-ce clair ?

ZLUGLU PASSÉ :

Je pense bien que oui.

ZURPIEN :

Fin de la transmission.

GLOOMY : [Musique menaçante]

Alors c’est ça que tu faisais pendant qu’on visitait le laboratoire…

ZLUGLU :

Mais non je…

SYPHILIS :

Je t’aurai jamais cru capable de faire ça !

KÉVIN :

T’es qu’un méchant !

KELLOGS :

Quand je pense qu’on te faisait confiance…

ZLUGLU :

Je peux tout expliquer…

GLOOMY :

Ok, pas de problème… Mais d’abord on va te casser la gueule !

ZLUGLU :

Noon, attendez !

VOIX OFF :

La suite, au prochain épisode…

Proposez vos changements sur Github !