Cette œuvre est un travail collaboratif basé sur l'ouvrage de Nico & Matt. Les internautes ayant participé sont listés sur la page d'accueil du projet Adoprixtoxis.
Une subtilité n'est pas référencée ? N'hésitez pas à la signaler !

Affichage des références :

01. Le naufrage

Chapitre 1 – Où l'on fait connaissance avec l'équipage et son micro ondes.

Au passage, sachez que le nom Adoprixtoxis n’a aucun sens caché, il s’agit juste d’une suite de lettres tapées plus ou moins au hasard sur un clavier.

VOIX OFF :

Adoprixtoxis, la planète mystérieuse… épisode premier : le naufrage

Pour une entrée en matière, en voilà une bien longue… On remarque quelques éléments « conventionnels » d’un rapport, ainsi que quelques éléments moins conventionnels (du style du SOS). On peut aussi remarquer que Gloomy prend sa respiration avant de dire le nom de la planète … on verra par la suite que beaucoup de personnages ont en effet quelques difficultés à le prononcer (on se demande bien pourquoi).

GLOOMY : [musique solennelle]

Journal de bord du vaisseau “Broken Mirror”, capitaine Gloomy au rapport. Il y a deux semaines, nous avons reçu le message de détresse suivant : (clic) AU S’COUUUUURS ! (clic) Ce message à été envoyé depuis un vaisseau cargo en perdition aux alentours de la planète … Adoprixtoxis. Notre mission, si nous l’acceptons, et nous l’avons acceptée, sauver les rescapés du crash ! C’est avec un courage incommensurable et une foi sans faille envers l’humanité que nous avons traversé la galaxie afin de libérer ces pauvres âmes perdues livrées à elles-mêmes dans cet univers hostile où règne le chaos et la terreur ! Mais moi, le capitaine Gloomy, je vous le dis, je n’ai pas peur ! Car mon destin est de répandre la paix et la justice, et les créatures du Mal ne peuvent que craindre ma main vengeresse ! Je suis le sauveur …

Entrée en scène de Kevin, le stagiaire du Capitaine, atteint du « syndrome de Peter Pan », qui fait qu’il est mentalement resté, même à 18 ans, un enfant en bas âge. Son nom provient peut-être des Kevins, ainsi qu’on nomme des personnes écrivant des posts souvent en langage SMS, et le plus fréquemment pour ne rien dire, sur les forums (en d’autres termes moins conventionnels, des boulets). On découvrira également la raison de ce syndrome dans l’épisode 11.

KÉVIN : [porte qui s'ouvre]

Voilà votre papier-toilette capitaine !

GLOOMY : [musique enjouée]

Mais que … Kévin !

KÉVIN :

Bah quoi ?

GLOOMY :

vous m’avez coupé en pleine inspiration !

KÉVIN :

C’est Madame l’infirmière qui m’a dit que vous aviez des hémorroïdes, alors je vous ramène du papier-toilette plus doux.

GLOOMY :

C’est pas la question, regardez là sur la porte.

KÉVIN :

L’écriteau ?

GLOOMY :

Oui, c’est ça, l’écriteau.

KÉVIN :

L’écriteau ?

GLOOMY :

L’écriteau.

KÉVIN :

Oui et alors ?

GLOOMY :

lisez ce qu’il y a marqué dessus.

KÉVIN :

“Do … not … masturb” ?

Si Kevin ne lit apparemment pas l’anglais, l’accent du capitaine laisse quand à lui également à désirer …

GLOOMY :

Oui … non ! Y’a marqué “Do note disturbeu” ! Ça veut dire qu’il ne faut pas me disturber pendant que je fais mes enregistrements parce que sinon … ÇA ME DÉCONCENTRE !

KÉVIN : [écho]

Ouais, bon, ça va, c’est pas la peine de rouspéter …

GLOOMY :

Mais je rouspète pas, Kevin …

KÉVIN :

Ah bah si là vous rouspétez, un peu …

GLOOMY :

Bon d’accord, un peu mais vous êtes stagiaire, vous êtes là pour ça …

première référence (d’une longue série) à l’univers de Star Wars.

KÉVIN : [Bip de R2-D2]

Ah vous avez un robot R2-D2 ?

GLOOMY :

Non, Kévin

KÉVIN :

Oh c’est trop cool ça un robot R2-D2 !

GLOOMY :

Kévin …

KÉVIN :

J’ai même demandé à ma maman de m’acheter un robot R2-D2…

GLOOMY :

Kévin …

KÉVIN :

… elle a pas voulu, elle a dit que ça servait à rien un R2-D2…

GLOOMY :

Kéééévin !

KÉVIN :

mais pourtant on peut faire plein de trucs avec un robot R2-D2…

GLOOMY :

OH, KÉVIN !

KÉVIN : [écho]

Bah quoi ?

GLOOMY :

C’est pas un robot, c’est mon micro-ondes il est midi, j’allais manger …

KÉVIN :

Oh c’est rigolo comme sonnerie !

GLOOMY :

Et encore, y’en a plein d’autres, j’ai pas que celle-là, regardez y a celle-là

GLOOMY : [clic : Pleurs de bébé]

Celle-là :

Oh ! Hé ! Hein ! Bon ! est une chanson de Nino Ferrer. Le son semble être une reprise du bruit des orques dans le jeu Warcraft 3.

GLOOMY : [clic : OH ! EH ! HEIN ? BON !]

Celle-là aussi, qu’est sympa : (clic)

Cette sonnerie est exactement la même que le tristement célèbre pouic-pouic de Teddy, l’ours en peluche de Kevin, qui fera son entrée un peu plus tard

KÉVIN : [Pouic-pouic]

Oh je l’aime bien, celle-là !

GLOOMY :

Et ça c’est le bruit que ça fait pendant que c’est en train de cuire : (clic)

KÉVIN : [musique solennelle entendue au début]

Ah c’est chouette !

GLOOMY :

Ouais et en plus ça rend super bien pendant que j’enregistre mon carnet de bord, c’est pour ça que je l’enregistre toujours à midi d’ailleurs

KÉVIN : [pet]

Ouais elle est pas mal non plus celle-là.

Sans commentaire …

GLOOMY :

Euh … c’était pas le micro-ondes

KÉVIN :

Ah bon ?

GLOOMY : [reniflement]

Désolé …

Prononcé de plus en plus vite… le matricule ne s’arrête pas là, mais la compréhension des lettres et des chiffres, si ! En écoutant bien, on peut remarquer que le matricule de KROTE semble être répété plusieurs fois (trois pour être précis). Par ailleurs, signalons que cette façon de citer des chiffres très vite est utilisée dans nombre de “Les 2 minutes du peuple” de François Pérusse

KROTE : [porte qui s'ouvre, bruit de pas, voix hachée]

Robot-garde-du-corps-de-votre-propre-sécurité-rapprochée-à-votre-protection-propre-à-vous-même-matricule K.R.O.T.E.7.8.7.G.C.6.1.4.D.G.N.P.6.6.124.G.X.Z.Y.P.O.J.I.E.Z.O.R.O.R.E.Z.8.2.35.8.G … À votre service capitaine.

Ici vous lisez et voyez tout de suite le vulgaire surnom du robot, mais comme il est cité lettre par lettre, jamais le mot “crotte” n’est prononcé dans la série (pour appeler ce robot, du moins). On peut également remarquer que l’épellation fait penser étrangement à un légume très orangé, comme le robot lui-même.

GLOOMY :

Bon, deux choses, la première, on va t’appeler KROTE, ce sera plus simple pour tout le monde, et surtout pour moi… La deuxième, j’aimerai que tu frappes à la porte !

KROTE :

À vos ordres !

On voit là le principal défaut de KROTE, qui est de prendre au premier sens tous les ordres qu’on lui donne …

KÉVIN : [Bruit de pas, puis choc, et tintement métallique]

Ah bah Capitaine Gloomy vous avez plus de porte maintenant…

Gloomy a une tendance à ne pas s’entendre avec les machines, comme on le verra dans la suite de la saga.

GLOOMY :

Et c’est ça qu’on appelle l’intelligence artificielle …

Chapitre 2 – Un trou noir, c'est troublant.

KROTE :

Capitaine Gloomy on requiert votre présence sur le pont de commandement immédiatement.

GLOOMY :

Très bien … téléportation !

Première apparition d’un personnage exterieur à l’histoire, qui semble organiser le « tournage » de la saga.

PRODUCTEUR :

Euh … on a pas le budget pour la téléportation …

GLOOMY :

Bah d’accord, mais j’fais quoi ?

PRODUCTEUR :

Bah je sais pas, improvise !

GLOOMY :

Très bien … ascenseur !

Référence aux musiques classiques qu’on peut parfois entendre dans les ascenseurs de bâtiments chics

GLOOMY : ["petite musique de nuit", de Mozart]

Toujours aussi pourrite, la musique de l’ascenseur.

GLOOMY : [bruit de pas, fin de la musique]

Bien … je vois que c’est la panique ici, j’ai bien fait de venir …

Apparition du professeur Kellogs, dont le nom va faire l’objet de plaisanteries plus ou moins subtiles … Il en sera de même pour l’infirmière Syphilis.

KELLOGS :

Vous avez bien fait de venir en effet …

KÉVIN :

Bonjour professeur !

GLOOMY :

Ah, Corn-flakes ! Je ne vous avait pas vu.

KELLOGS :

Kellogs … mon nom, c’est Kellogs …

GLOOMY :

Ouais, bon, peut importe … qu’est-ce qui se passe Miel-pops ?

KELLOGS :

Mmouais … Bon la situation est vraiment grave.

GLOOMY :

Ça a l’air, ouais … Surtout paniquez pas, hein … Frosties …

KELLOGS :

Kellogs.

GLOOMY :

Quoi ?

KELLOGS :

Rien. Je vous ai fait venir parce que nos scopes ont détecté quelque chose.

GLOOMY :

Et quelle est cette chose, Choco-pops ?

KELLOGS :

Ce serait trop long à vous expliquer.

GLOOMY :

Ne me prenez pas pour un imbécile Chocapic !

C’est bien là la description relativement scientifique d’un trou noir, bien qu’elle pèche par le fait que les photons ne sont pas des particules de matière.

KELLOGS :

Kellogs ! Bon nous avons détecté une déformation spatio-temporelle dont la densité gravitationnelle est telle qu’elle absorbe tous les photons et autres particules de matière, ce qui a pour conséquence intrinsèque la potentialité d’un éventuel danger.

GLOOMY :

Euh … ouais ! Et … tout ça résumé en trois mots, ça donne quoi ?

KELLOGS :

Il y a un trou noir en face de nous.

GLOOMY :

Kévin !

KÉVIN :

Quoi ?

Sans commentaire …

GLOOMY :

Je vous ai dit cent fois de ne pas montrer votre cul devant les récepteurs !

KÉVIN :

Oh mais c’est même pas moi d’abord !

La lune peut signifier également de derrière

GLOOMY :

Ouais, c’est ça, comme la fois où on a cru découvrir des poils sur la Lune…

KÉVIN :

Vous avez aucune preuve d’abord !

GLOOMY :

Si, un grain de beauté, mais vous n’avez jamais voulu qu’on vérifie !

KELLOGS :

Et si nous en revenions à notre problème ?

GLOOMY :

Quoi y a vraiment un trou noir ?

KELLOGS :

Oui.

GLOOMY :

C’est pas Kévin qui … ?

KELLOGS :

Non.

GLOOMY :

Mais alors … qu’est-ce qu’on peut faire ?

KELLOGS :

Je sais pas, c’est vous le Capitaine.

KÉVIN :

Capitaine regardez ce que j’ai trouvé dans mon nez !

GLOOMY :

Hein ? Quoi ?

KÉVIN :

Regardez plus près !

GLOOMY :

Hein ? Que … (choc) Aïe ! Putain mais quel con ! Il m’a foutu le doigt dans l’oeil !

KÉVIN :

Chuis désolé …

GLOOMY :

Tu parles, j’ai failli avoir l’oeil crevé, moi …

Apparition de Mlle Syphilis, dont le QI ne semble pas toucher les nuages (loin de là)… Par ailleurs, on peut remarquer que la syphilis étant une maladie, le prénom de notre infirmière peut laisser perplexe…

SYPHILIS :

Quelqu’un a un bobo à l’oeil ?

GLOOMY :

Si par là vous voulez dire qu’il était gratuit, la réponse est “oui” Mademoiselle Syphilis !

On verra également par la suite que les méthodes de Syphilis ne sont pas toujours très dignes d’Hippocrate…

SYPHILIS :

C’est sûrement une infection il faut désinfecter. Heureusement j’ai avec moi ma bouteille d’alcool à 90°…

GLOOMY :

Ça va pas ? Reculez … re … reculez !

SYPHILIS :

L’important c’est pour votre santé, laissez-vous faire, allez, laissez-vous faire !

GLOOMY :

Vous approchez pas de moi !

KROTE : [Alarme]

Agression détectée. Effectuez trois pas en arrière et posez votre arme sur le sol.

SYPHILIS :

Okay, d’accord, d’accord …

GLOOMY : [Bruit d'explosion]

Qu’est-ce qui s’est passé ?

KELLOGS :

Je consulte l’ordinateur !

ORDINATEUR : [Bruit de clavier]

Une partie de notre vaisseau a été engloutie dans un trou noir.

GLOOMY :

Dis donc, tu pourrais y mettre le ton quand tu annonces des trucs aussi catastrophiques !

ORDINATEUR :

Désolé, je n’ai pas été programmé pour retranscrire des émotions, et cela même si vous allez mourir dans d’atroces souffrances, les organes explosés par le vide spatial, lors de la dépressurisation de la cabine.

GLOOMY :

Bon qu’est-ce qu’on fait ?

KELLOGS :

Les capsules de sauvetages sont juste là, suivez-moi !

KELLOGS : [Bruits de pas]

Entrez là !

KROTE : [Bong]

Ça passe pas. (Bong) Ça passe pas. (Bong) Ça passe pas.

GLOOMY :

Il passera jamais comme ça, nous devons le démonter ! Kevin, Chocos, aidez-moi !

KELLOGS :

Kellogs !

KROTE : [Bruits de perceuses]

Eh ! Attendez !

GLOOMY :

C’est bon, je vais vous passer les pièces une à une

KÉVIN :

Okay !

KELLOGS :

Très bien.

GLOOMY :

Bon, voilà un bras.

KELLOGS :

Le bras.

KÉVIN :

Le bras !

GLOOMY :

Et les jambes.

KELLOGS :

Et les jambes.

KÉVIN :

Et les jambes !

GLOOMY :

Et le tronc.

KELLOGS :

Et le tronc.

KÉVIN :

Et le tronc !

GLOOMY :

Et la tête.

KELLOGS :

Et la tête.

Comment ça, téléphoné ?

KÉVIN :

Alouette !

GLOOMY :

C’est pas le moment, Kévin ! Allez, montez !

Où l’on découvre l’importance de Teddy pour Kévin…

KÉVIN :

Non j’ai oublié Teddy !

KELLOGS :

Qui est Teddy ?

SYPHILIS :

Je crois que c’est son ours en peluche …

KÉVIN :

Pas question de l’abandonner ! Je vais le chercher !

GLOOMY :

Il est fou !

KELLOGS :

Inconscient !

SYPHILIS :

C’est qu’un enfant !

GLOOMY :

De 18 ans !

Suite de courtes répliques rimant en “ant”

SYPHILIS :

Ah, vraiment ?

KÉVIN : [en s'éloignant]

Teddy, je vais te sauver !

GLOOMY :

On ne peut plus se permettre de l’attendre. Humph !

GLOOMY : [Fermeture de l'écoutille]

Vous êtes prêts ? J’amorce l’éjectage !

SYPHILIS :

On dit pas plutôt éjectation ?

KELLOGS :

Non, éjection !

GLOOMY :

Vous êtes sûrs qu’on dit pas éjectage ?

KELLOGS :

Oui.

GLOOMY :

Bon d’accord, j’amorce l’éjection (clic) !

KELLOGS :

Tout le monde va bien ?

GLOOMY :

Ça va, ça va …

SYPHILIS :

Moi ça va mais ma jupe est coincée dans l’écoutille.

KELLOGS :

C’est pas grave, ça.

SYPHILIS :

Parlez pour vous, hein, moi je la décoince tout de suite parce qu’après ça sera pas rattrapable !

KELLOGS :

Non, non ! c’est pas une bonne idée !

GLOOMY :

Faites pas ça ! Faites pas ça !

GLOOMY : [ouverture de l'écoutille, bruit du vent]

Mais quelle conne mais … aaaaargh !

Il doit être très fort, le Capitaine Gloomy, pour réussir à refermer cette écoutille en vol …

GLOOMY : [fermeture de l'écoutille]

Putain mais vous vouliez tous nous tuer, ou quoi ?

SYPHILIS :

Eh, ma jupe est décoincée, et on est toujours vivants !

KELLOGS :

Oui, effectivement, vous nous avez sauvé la vie …

GLOOMY :

Mince, regardez mon vaisseau là bas …

La musique est plutôt bien adaptée, puisqu’il s’agit d’un vaisseau (de l’espace) qui coule à cause d’un trou noir (iceberg de l’espace)

SYPHILIS : [musique du "Titanic"]

Il est perdu …

GLOOMY :

Je trouve ça triste de savoir qu’on montera plus jamais à bord …

SYPHILIS :

C’est que … nous avons vécu tellement de choses à bord de ce vaisseau …

GLOOMY :

Oui, c’est vrai … de belles choses d’ailleurs …

Voilà une réplique qui accentue le côté Titanic de la scène …

SYPHILIS :

Regardez ce morceau déchiqueté de l’arrière du vaisseau qui part à la dérive … C’est là que nous nous sommes rencontrés, vous vous souvenez ?

Le ton du Capitaine Gloomy laisse à croire que leur rencontre n’était pas aussi romantique que celle du Titanic

GLOOMY :

Oui, oui, je m’en souviens …

Voici peut-être la réplique la plus intelligente de l’infirmière Syphilis ^^

SYPHILIS :

On est vraiment peu de chose …

GLOOMY :

Et ce pauvre Kevin … Il doit être mort maintenant … Regardez ce petit morceau là-bas qui flotte, c’est peut-être lui, qui peut le dire …

Cette réplique est également un de ses leitmotiv !

SYPHILIS :

C’est trop triste !

Chapitre 3 – Où l'on ménage le suspense pour le prochain épisode

GLOOMY : [Alarme]

C’est quoi, ça ?

KELLOGS :

Apparemment, le vaisseau a été endommagé.

GLOOMY :

Bien, première bonne nouvelle, autre chose ?

KELLOGS :

L’avarie semble concerner le pilotage automatique.

GLOOMY :

Bien, encore mieux … Quoi d’autre ?

KELLOGS :

Et nous sommes sur le point d’entrer dans l’atmosphère de la planète.

GLOOMY :

Ah ouais, quand même …

SYPHILIS :

Qu’est-ce qui se passe ?

KELLOGS :

On va mourir …

VOIX OFF :

La suite au prochain épisode …

Proposez vos changements sur Github !