Cette œuvre est un travail collaboratif basé sur l'ouvrage de Nico & Matt. Les internautes ayant participé sont listés sur la page d'accueil du projet Adoprixtoxis.
Une subtilité n'est pas référencée ? N'hésitez pas à la signaler !

Affichage des références :

12. VROUM !

On retrouve ici le héros Kentucky Rogers, qu’on peut également trouver dans le bonus éponyme.

VOIX OFF : [avec fort accent anglais]

Perdu au fin fond de la forêt amazonienne, notre héros Kentucky Rogers, est à la recherche de l’idole perdue de Unkalkuntumpué. Aidé par son fidèle guide, il tente de se frayer un chemin dans la végétation.

Le guide autochtone se nomme Sam, rien de neuf… si ce n’est son nom.

ROGERS : [Ambiance de forêt tropicale]

Dis-moi, Sam-les-coupe, est-tu sûr que nous sommes sur le bon chemin ?

SAM :

Bah c’est ce qu’il est marqué sur la carte…

ROGERS :

Cela fait des heures que nous marchons, et j’ai l’impression que nous n’avançons pas beaucoup…

Avec l’accent de Sam, on peut comprendre “si la végétation est dense”, ce qui serait plus normal.

SAM :

Bah c’est pas de ma faute si la végétation elle danse !

ROGERS :

Quoi, comment ça la végétation est dense ?

SAM :

Non, c’est pas ça, c’est que la végétation elle danse !

ROGERS :

Je ne suis pas sûr de bien te comprendre…

SAM :

La végétation elle danse, regardez !

ROGERS : [Musique de danse]

Ceci est tout à fait incroyable, des arbres qui dansent !

SAM :

Ben oui, ça danse ! Et comme ça danse, ça bouge, et quand ça bouge c’est dur à couper !

ROGERS :

Je propose que nous établissions le campement…

VOIX 1 :

Eh, dis, t’es sûr que c’est la bonne cassette ?

VOIX 2 :

Ouais, c’est bon, j’ai enregistré ça là-dessus, mais… ça doit être un peu après. Tiens regarde.

VOIX OFF :

Adoprixtoxis, la planète mystérieuse. Episode douzième : VROUM !

VOIX OFF :

Dans une gare de métro, notre groupe semble être dans une situation sans issue. Encerclés par les troupes du seigneur Vador.

STORMTROOPER :

Rendez-vous ! A genoux les mains sur la tête !

KÉVIN :

Nan, t’as pas dit “Jaques-à-dit” !

GLOOMY :

Kevin, la ferme !

STORMTROOPER :

J’ai dit à genoux !

SYPHILIS :

Qu’est-ce qu’on fait ?

KELLOGS :

Il ne faut pas leur montrer qu’on a peur.

GLOOMY :

Ils savent pas à qui ils ont affaire !

KELLOGS :

C’est vrai. N’oublions pas que nous sommes pour eux ce que des extraterrestres sont pour nous.

GLOOMY :

Quoi ?

KELLOGS :

Ce que je veux dire, c’est que nous pouvons les intimider, leur faire peur.

GLOOMY :

Vous avez raison. Ce qu’il faut c’est leur montrer qu’on est des durs, qu’on est des méchants. Ça je peux le faire.

ZLUGLU :

Qu’est-ce qu’il fait ?

SYPHILIS :

Pourquoi il danse ?

KÉVIN :

Pourquoi il met sa main à ses coucougnettes ?

Gloomy chante sur le thème de bad, la chanson de Michael Jackson… ce qui est normal, vu que bad signifie méchant.

GLOOMY : [sur l'air de "bad" de Michael Jackson]

Qu’est-ce que tu veux, petit bonhomme blanc ? T’as pas bien vu comment j’suis grand. Vas chez ta mère tant qu’il est encore temps… T’as rien à faire, je suis méchant. Je suis méchant, méchant ! Je suis super-méchant ! Je suis méchant, méchant ! Tu sais que je suis méchant ! T’as vu un peu ta tête, comment tu te la pêtes, alors que t’as la braguette ouverte, méchant !

Le stormtrooper a refermé sa braguette… bien qu’ils n’en aient pas sur leurs armures, dans Star Wars en tous cas.

KELLOGS : [bruit de braguette, silence]

Euh… Gloomy ?

GLOOMY :

Ouais ?

KELLOGS :

C’était quoi, ça ?

GLOOMY :

Bah… Une diversion ?

SYPHILIS :

Je sais pas si ça les a beaucoup diversifiés…

KELLOGS :

Ca les a plutôt tétanisés.

GLOOMY :

L’effet de surprise, peut-être ?

KELLOGS :

L’incompréhension, surtout.

SYPHILIS :

En tout cas ils nous tiennent toujours en joue.

ZLUGLU :

‘Faudrait trouver autre chose…

GLOOMY :

Bon d’accord… hum… donnez-moi ça !

KÉVIN : [*pouic* de Teddy]

Hééé ! Mon Teddy !

GLOOMY :

Attention ! J’ai une arme ! Et j’hésiterai pas à m’en servir !

KELLOGS :

Vous êtes ridicule.

Pourtant on apprendra beaucoup plus tard que Teddy n’est en réalité pas du tout inoffensif.

GLOOMY :

Cchhhht ! Ils ne sont pas censés savoir que c’est inoffensif. (pouic) Si j’appuie encore une fois dessus, tout explose !

STORMTROOPER :

Okay, okay, c’est bon, du calme.

GLOOMY :

Ah, vous voyez !

KELLOGS :

Vous m’impressionnez.

GLOOMY :

Maintenant vous posez tous vos armes, et vous mettez vos mains sur la tête !

STORMTROOPER :

Execution.

GLOOMY : [Bruits des armes posées]

Bon, à trois on y va. Un… Deux…

Kevin, toujours dans son idée de Jaques-à-dit

KÉVIN :

Jaques-à-dit… Dansez le French-CanCan !

GLOOMY :

Trois !

SYPHILIS : [Musique de French-CanCan, sons de course]

On va par où ?

KELLOGS :

Par là ! Un escalator !

Kevin n’est pas content, ils ne jouent pas le jeu !

KÉVIN :

Ils ont arrêté de danser !

GLOOMY :

Et ils sont de nouveau à notre poursuite.

KELLOGS :

Je me doutais bien que ça ne marcherait pas longtemps…

SYPHILIS :

Les voilà !

STORMTROOPER :

Ne bougez plus !

KÉVIN :

J’ai une idée !

GLOOMY : [Bruit de désactivation]

Qu’est-ce que tu fais ?

KÉVIN :

Bah j’ai arrêté l’escalator, comme ça ils peuvent plus monter !

KELLOGS :

Comme si ça allait les empêcher de monter…

STORMTROOPER 2 :

Qu’est-ce qu’on fait commandant ?

STORMTROOPER :

On va faire le tour. Il nous a bien eus le petit salaud !

KÉVIN :

Ah bah vous voyez ?

KELLOGS :

Bon, ben là j’abandonne…

COMMANDANT STORMTROOPER :

Vous perdez rien pour attendre. On va vous retrouver ! Allez !

GLOOMY :

On doit pas rester ici.

ZLUGLU :

Il faut trouver une voiture !

KELLOGS :

Oui, avec un véhicule on a peut-être une chance de leur échapper.

KÉVIN :

Y’a une voiture là-bas !

SYPHILIS :

Et personne dedans !

GLOOMY :

On y va !

KELLOGS : [Bruits de pas, portières qui s'ouvrent]

Vous allez savoir piloter ça ?

GLOOMY :

Ca doit pas être bien différent des voitures de chez nous.

SYPHILIS :

Comment vous allez faire pour démarrer ?

KÉVIN :

C’est facile, dans les films ils prennent les fils qu’il y a sur le volant, ils les coupent et tout…

KELLOGS :

Oui donc vous prenez le fil bleu et le fil rouge, vous les dénudez, vous les torsadez, et vous les nouez ensemble.

GLOOMY :

Ok, mais je pense qu’avec la clé ce sera plus simple.

KÉVIN :

Ils arrivent, ils arrivent !

GLOOMY :

Ok, on y va !

GLOOMY : [Démarrage de voiture]

Hahaha ! Ils peuvent toujours courir, ils nous rattraperont pas !

ZLUGLU :

Ils ont arrêté de courir !

GLOOMY :

Ha ! Qu’est-ce que je vous disais !

SYPHILIS :

Ils montent dans des voitures !

KÉVIN :

Et ils nous suivent !

GLOOMY :

Ah ouais c’est comme ça ? Eh ben on va les semer !

KELLOGS :

Prenez à droite !

GLOOMY :

Accrochez-vous !

ORDINATEUR : [Bruit de dérapage]

Vous venez de tourner à droite.

GLOOMY :

C’est quoi, ça ?

KELLOGS :

On dirait une sorte de GPS…

ORDINATEUR : [Bruit de dérapage]

Vous venez de tourner à gauche.

GLOOMY :

Mais c’est nul ce truc, ça sert à rien…

SYPHILIS :

Vous allez trop vite, ralentissez !

GLOOMY :

Désolé, je peux pas descendre en dessous de 80 kilomètre-heure.

Référence au film Speed, dans lequel un autobus ne doit pas descendre en-dessous de 80km/h sous peine d’exploser à cause d’une bombe.

KÉVIN :

Sinon on explose ?

GLOOMY :

Non, sinon ils nous rattrapent.

KÉVIN :

Ah, d’accord…

ZLUGLU :

Ils gagnent du terrain !

GLOOMY :

Baissez tous la tête !

SYPHILIS :

Pourquoi faire ?

KELLOGS :

C’est vrai ils ne nous tirent pas dessus..

GLOOMY :

Ouais, pas faux…

KÉVIN :

Ils nous foncent dessus !

GLOOMY :

Accrochez-vous tous à quelque chose !

SYPHILIS :

Oui d’accord !

KÉVIN :

Moi j’m’accroche à Teddy !

TOUS : [Pouic de Teddy]

Aaaaaaah !

SYPHILIS : [choc]

Mais ils sont complètement fous, ils pourraient nous tuer !

Citation du film La momie (ou simple coïncidence ?)

KELLOGS :

J’crois que c’est ça l’idée…

Référence au 5è élément, tout comme les répliques suivantes.

LILOU :

Ba-da-boum.

GLOOMY :

Hein ? Qui c’est qu’a dit ça ?

KÉVIN :

C’est la madame que je suis assis dessus !

LILOU :

Big bada-big boum.

KELLOGS :

D’où elle sort, celle-là ?

SYPHILIS :

Je crois qu’elle était déjà dans la voiture quand on est montés.

LILOU :

Oeeuuèèlp… Help !

GLOOMY :

Elle a pas l’air normale, c’te fille…

SYPHILIS :

Vous avez vu sa couleur de cheveux ?

KÉVIN :

Elle est habillée avec du papier-toilette.

LILOU :

Multipass !

ORDINATEUR : [Bruit d'accélération]

Vous venez de tourner tout droit.

LILOU : [choc]

Badaboum !

GLOOMY :

Bon ça commence à bien faire ! Comment ça se fait qu’ils nous rattrapent ?

KELLOGS :

On est sûrement trop lourds, il faut lâcher du lest !

GLOOMY :

Bah voyons, jetez-vous par la fenêtre !

KELLOGS :

Non, je pensais plutot à… KROTE.

GLOOMY :

Quoi !? Mon robot à moi que c’est le mien ?

KELLOGS :

C’est qu’un tas de ferraille et il est trop lourd !

GLOOMY :

C’est hors de question je ne suis pas d’accord.

KÉVIN : [Gloomy et Kellogs se disputent]

De toutes façons il est pas là !

GLOOMY :

Quoi ?

KÉVIN :

Bah il est pas là.

GLOOMY :

M… m… mais depuis quand ? Depuis où ?

KÉVIN :

J’crois qu’il est resté dans le métro pour nettoyer.

GLOOMY :

J’y crois pas !

KELLOGS :

On règlera ça plus tard, le fait est qu’on est toujours trop lourds.

KÉVIN :

Bah on a qu’à jeter la madame !

KELLOGS :

Elle a pas l’air très lourde, mais ça pourrait faire la différence.

LILOU :

Badaboum ?

SYPHILIS :

Allez hop, dehors !

ZLUGLU :

Poussez-la par ici.

LILOU :

Heuueelp ! Help !

KÉVIN :

Allez, allez, c’est le monsieur qui l’a dit !

KELLOGS :

Ouvrez la portière.

LILOU : [Portière ouverte, sons de voitures]

Multipass, multipass !

ZLUGLU :

Allez !

LILOU : [chute]

Aaaaa ! Badaboum big-bada-big-badaboum !

KÉVIN :

Au revoir !

GLOOMY : [Portière refermée]

C’est bon, on gagne de la vitesse !

KELLOGS :

Oui, mais pas assez…

Référence à Starsky et Hutch, qui roulent bien dans une voiture rouge.

ZLUGLU :

Y’a une voiture rouge qui nous rattrape !

SYPHILIS :

Oui mais c’est bon c’est pas eux.

GLOOMY : [Musique de Starsky et Hutch]

Ils roulent vraiment comme des malades !

SYPHILIS :

C’est vrai, ils sont dangereux.

KELLOGS :

Pas plus que ceux qui arrivent de derrière !

KÉVIN :

Ils nous prennent en sandwich !

GLOOMY :

Ils ont des robots avec eux !

ROBOT :

Vous êtes en état d’arrestation, veuillez vous rendre sur-le-champ.

SYPHILIS : [choc]

Aaaaaaaaaaaaah !

KÉVIN :

Ils sont sur le toit de la voiture !

GLOOMY :

Deux robots sur le toit, qu’est-ce qu’on va faire ?

KELLOGS :

Il faut qu’on s’en débarrasse ! Faites des zigzags !

GLOOMY :

Accrochez-vous !

TOUS : [Bruits de dérapages]

Heuuu… Heuuuu… Heuuu…

au lieu d’être une menace comme on l’imagine, c’est en fait une supplique !

ROBOT :

Arrêtez ça sinon…

GLOOMY :

Sinon quoi ?

ROBOT :

Sinon on va tomber ! Espèce de p’tit…

GLOOMY : [Crach]

Et de un !

KELLOGS :

Prenez cette bretelle à droite !

SYPHILIS :

Y’a des barrières !

GLOOMY :

On s’en fout !

SYPHILIS :

Ils nous suivent plus !

KÉVIN : [chute]

Et le robot il a sauté !

GLOOMY :

Haha ! Ils ont laissé tomber !

KELLOGS :

Ca s’explique facilement, ce pont n’est pas fini !

SYPHILIS :

Freiiinez !

GLOOMY :

J’peux pas !

KÉVIN :

J’ai peur, Teddy !

TOUS :

Aaaaaaaaaaaaaaaah !

GLOOMY : [Grand bruit, silence… ]

Qu’est-ce qui se passe ?

SYPHILIS :

On est morts ?

KELLOGS :

Non, je ne crois pas…

KÉVIN :

Pourquoi qu’on est pas tombés ?

KELLOGS :

Il semblerait que nous subissions le même phénomène que celui que nous avons rencontré dans la grotte…

GLOOMY :

C’est pour ça que la voiture vole ?

KELLOGS :

Techniquement, nous ne volons pas, ce serait plutôt un phénomène d’apesanteur.

SYPHILIS :

Mais comment c’est possible ?

KELLOGS :

J’y ai réfléchi pendant qu’on était dans le métro, et j’ai une petite idée sur la cause du phénomène.

GLOOMY :

C’est-à-dire ?

KELLOGS :

Ce qui se passe maintenant confirme mes craintes. Nous subissons les effets de la proximité du trou noir.

GLOOMY :

Celui qui a aspiré mon vaisseau ?

KELLOGS :

Oui. Et les signes avant-coureurs ne trompent pas. Le trou noir est sur le point d’engloutir cette planète.

VOIX OFF :

La suite au prochain épisode…

Proposez vos changements sur Github !